La vie

Introduction économique au système japonais Keiretsu

Introduction économique au système japonais Keiretsu

En japonais, le mot keiretsu peut être traduit par "groupe" ou "système", mais sa pertinence en économie dépasse de loin cette traduction apparemment simple. Il a également été traduit littéralement par "combinaison sans tête", ce qui met en évidence l'histoire du système keiretsu et sa relation avec les systèmes japonais précédents tels que celui des zaibatsu. Au Japon et maintenant dans tout le domaine de l’économie, le motkeiretsu fait référence à un type spécifique de partenariat commercial, d'alliance ou d'entreprise étendue. En d'autres termes, un keiretsu est un groupe d'entreprises informel.

Un keiretsu a généralement été défini dans la pratique comme une conglomération d'entreprises associées à des participations croisées qui sont formées autour de leurs propres sociétés de négoce ou de grandes banques. Mais la possession de capitaux n'est pas une condition préalable à la formation de keiretsu. En fait, un keiretsu peut également être un réseau d’entreprises composé de fabricants, de partenaires de la chaîne logistique, de distributeurs et même de bailleurs de fonds, qui sont tous financièrement indépendants, mais qui travaillent très étroitement ensemble pour favoriser et garantir le succès mutuel.

Deux types de keiretsu

Il existe essentiellement deux types de keiretsus, qui ont été décrits en anglais comme keiretsus horizontal et vertical. Un keiretsu horizontal, également connu sous le nom de keiretsu financier, est caractérisé par les relations d'actionnariat croisé nouées entre des entreprises centrées autour d'une grande banque. La banque fournira à ces sociétés divers services financiers. Un keiretsu vertical, par contre, est connu sous le nom de keiretsu de style saut ou keiretsu industriel. Le keiretsus vertical unit en partenariat les fournisseurs, les fabricants et les distributeurs d'une industrie.

Pourquoi former un Keiretsu?

Un keiretsu peut donner au fabricant la possibilité de former des partenariats commerciaux stables et à long terme lui permettant de rester mince et efficace tout en se concentrant principalement sur son activité principale. La formation de ce type de partenariat est une pratique qui permet à un grand keiretsu de contrôler une majorité, voire la totalité des étapes de la chaîne économique de son secteur d'activité ou de son secteur d'activité.

Les systèmes keiretsu ont également pour objectif la formation d’une structure d’entreprise puissante au sein des entreprises associées. Lorsque les sociétés membres d’un keiretsu sont associées par des participations croisées, c’est-à-dire qu’elles détiennent une petite part des actions dans leurs entreprises respectives, elles restent quelque peu isolées des fluctuations du marché, de la volatilité et même des tentatives de prise de contrôle. Grâce à la stabilité offerte par le système keiretsu, les entreprises peuvent se concentrer sur l'efficacité, l'innovation et les projets à long terme.

Histoire du système Keiretsu au Japon

Au Japon, le système keiretsu fait spécifiquement référence au cadre des relations commerciales nées après la Seconde Guerre mondiale au Japon après la chute des monopoles verticaux appartenant à la famille qui contrôlaient une grande partie de l’économie. zaibatsu. Le système keiretsu a rejoint les grandes banques et grandes entreprises du Japon lorsque des sociétés liées se sont organisées autour d'une grande banque (comme Mitsui, Mitsubishi et Sumitomo) et ont pris des participations mutuelles et dans des banques. En conséquence, ces sociétés liées ont eu des relations commerciales homogènes. Bien que le système keiretsu ait eu le mérite de maintenir des relations commerciales à long terme et la stabilité des fournisseurs et des clients au Japon, des critiques subsistent. Par exemple, certains font valoir que le système keiretsu a le désavantage de réagir lentement aux événements extérieurs puisque les acteurs sont partiellement protégés du marché extérieur.

Plus de ressources de recherche sur le système Keiretsu

  • Le système japonais keiretsu: le cas de l'industrie automobile
  • Le système japonais keiretsu: une analyse empirique