Info

Tueur en série Louisiana Ronald Dominique

Tueur en série Louisiana Ronald Dominique


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ronald J. Dominique, de Houma, en Louisiane, a avoué avoir assassiné 23 hommes en neuf ans et jeté leurs corps dans des champs de canne à sucre, des fossés et de petits bayous dans six paroisses du sud-est de la Louisiane. Sa raison de tuer? Il n'a pas voulu retourner en prison après avoir violé les hommes.

Les premières victimes

En 1997, les autorités ont retrouvé le corps assassiné de David Levron Mitchell, âgé de 19 ans, près de Hahnville. Le corps de Gary Pierre, âgé de 20 ans, a été retrouvé dans la paroisse de St. Charles six mois plus tard. En juillet 1998, le corps de Larry Ranson, âgé de 38 ans, a été retrouvé dans la paroisse de St. Charles. Au cours des neuf prochaines années, de plus en plus de corps d'hommes âgés de 19 à 40 ans seraient retrouvés dans des champs de canne à sucre, des bayous désolés et des fossés dans des régions éloignées. Des similitudes dans 23 des meurtres amènent les enquêteurs à penser que ces hommes ont été victimes d'un tueur en série.

Le groupe de travail

Un groupe de travail composé de neuf bureaux du shérif de la paroisse du sud de la Louisiane, de la police d'État de la Louisiane et du FBI ont été formés en mars 2005 pour enquêter sur les meurtres. Les enquêteurs savaient que les 23 victimes étaient pour la plupart des hommes sans abri, dont beaucoup menaient des modes de vie à haut risque, notamment la consommation de drogue et la prostitution. Les victimes avaient été asphyxiées ou étranglées, certaines violées et plusieurs pieds nus.

L'arrestation

Après avoir reçu un pourboire, les autorités armées de preuves médico-légales ont arrêté Ronald Dominique, âgé de 42 ans, et l'ont inculpé du meurtre et du viol de Manuel Reed, âgé de 19 ans, et d'Oliver Lebanks, âgé de 27 ans. Quelques jours seulement avant son arrestation, Dominique avait quitté la maison de sa sœur pour s'installer dans le refuge Bunkhouse à Houma, en Louisiane. Les résidents de la maison ont décrit Dominique comme étrange, mais personne ne l'a soupçonné d'être un meurtrier.

Dominique confesse à 23 meurtres

Peu de temps après son arrestation, Dominique a avoué avoir assassiné 23 hommes du sud-est de la Louisiane. Sa tactique pour capturer, parfois violer puis assassiner les hommes était simple. Il attirerait des hommes sans abri avec la promesse de relations sexuelles en échange d'argent. Parfois, il disait aux hommes qu'il voulait les payer pour avoir des relations sexuelles avec sa femme, puis montrait l'image d'une femme séduisante. Dominique n'était pas marié.

Dominique a ensuite conduit les hommes à son domicile, leur a demandé de les attacher, puis les a violés et finalement assassinés pour éviter d'être arrêtés. Dans sa déclaration à la police, Dominique a déclaré que les hommes qui refusaient d'être attachés quitteraient son domicile sains et saufs. C'est le cas d'un homme anonyme qui a signalé l'incident au groupe de travail, ce qui a finalement conduit à l'arrestation de Dominique.

Qui est Ronald Dominique?

Ronald Dominique a passé une grande partie de sa jeunesse dans la petite communauté bayou de Thibodaux, en Louisiane. Thibodaux se situe entre la Nouvelle-Orléans et Baton Rouge et est le type de communauté où tout le monde se connaît un peu.

Il a fréquenté le lycée Thibodaux où il était dans le glee club et a chanté dans le choeur. Les camarades de classe qui se souviennent de Dominique disent qu'il a été ridiculisé pour être homosexuel pendant son adolescence, mais qu'il n'avait jamais admis être gay.

En vieillissant, il semblait vivre dans deux mondes. Il y avait le Dominique qui aidait ses voisins dans les petits parcs à roulottes où il vivait. Ensuite, il y avait le Dominique qui s'est déguisé et a fait de mauvaises imitations de Patti LaBelle au club gay local. Aucun des deux mondes ne l'a embrassé, et parmi la communauté gay, beaucoup se souviennent de lui comme d'une personne qui n'était pas particulièrement aimée.

Pendant presque toute sa vie adulte, Dominique se débattait financièrement et finissait par vivre avec sa mère ou d'autres membres de sa famille. Dans les semaines qui ont précédé son arrestation, il vivait avec sa sœur dans une caravane simple. Il souffrait de problèmes de santé, avait été hospitalisé pour une grave maladie cardiaque et forcé d'utiliser une canne pour marcher.

Extérieurement, Dominique avait le plaisir d'aider les gens. Il a rejoint le Lions Club à peine quelques mois avant son arrestation et a passé les après-midi du dimanche à appeler des numéros de Bingo aux personnes âgées. Le directeur de l’effectif a déclaré que toutes les personnes qu’il avait rencontrées via le Lions Club l’avaient bien aimé. Peut-être que Dominique avait enfin trouvé un endroit où il se sentait accepté.

Ce qui a poussé Dominique à passer du confort de la maison de sa sœur à l'environnement morne d'un refuge pour sans-abri est incertain. Certains soupçonnaient la famille de se sentir mal à l'aise devant la surveillance policière 24h / 24 et Dominique, sachant qu'il allait bientôt être arrêté, s'est éloigné pour éviter que sa famille ne soit impliquée dans son arrestation.

Une histoire criminelle

Les arrestations antérieures de Dominique comprennent des viols forcés, des troubles de la paix et du harcèlement téléphonique.

  • 10 février 2002 - Arrêté dans la paroisse de Terrebonne après avoir prétendument giflé une femme lors d'un défilé de Mardi Gras. Selon les reportages, Dominique aurait accusé une femme d'avoir frappé une poussette dans un parking. La femme s'est excusée, mais Dominique a continué à l'agresser verbalement, puis à la gifler. Il a été arrêté mais a participé à un programme pour délinquants paroissiaux au lieu de subir un procès. Les rapports montrent qu'il a rempli toutes ses conditions dans le programme en octobre 2002.
  • 19 mai 2000 - Il reçoit une citation à comparaître devant le tribunal pour avoir perturbé les accusations de maintien de la paix. S'agissant d'un délit, il a pu plaider coupable et payer une amende pour ne pas comparaître devant le tribunal.
  • 25 août 1996 - Dominique est arrêté sous le chef d'accusation de viol et condamné pour une caution de 100 000 dollars. Selon des voisins, un jeune homme partiellement habillé s'est échappé de la fenêtre de la maison de Dominique à Thibodaux, criant qu'il avait tenté de le tuer. Lorsque l'affaire a été portée devant les tribunaux, la victime n'a pu être trouvée pour témoigner. En novembre 1996, le juge a poursuivi l'affaire indéfiniment.
  • 15 mai 1994 - Arrêté et accusé de conduite en état d'ébriété et de vitesse.
  • 12 juin 1985 - Arrêté et accusé de harcèlement téléphonique. Il a plaidé coupable, payé une amende de 74 $ et les frais de justice.

Trois jours après l'arrestation de Dominique pour avoir tué Mitchell et Pierre, les enquêteurs ont déclaré que Dominique avait avoué 21 autres meurtres, donnant des détails que seul le meurtrier aurait pu connaître.



Commentaires:

  1. Farran

    Merci beaucoup pour votre aide.

  2. Temman

    Cette idée remarquable, en passant, tombe juste

  3. Galvarium

    This message is incomparable,))), I like :)



Écrire un message