Nouveau

Mary Jemison

Mary Jemison

Rendez-vous: 1743 - 19 septembre 1833

Connu pour: Captif indien, sujet de récit de captivité

Aussi connu sous le nom: Dehgewanus, "femme blanche du genesee"

Mary Jemison a été capturée par des Indiens Shawnee et des soldats français en Pennsylvanie le 5 avril 1758. Elle a ensuite été vendue à Senecas qui l'a emmenée dans l'Ohio.

Elle a été adoptée par les Sénécas et renommée Dehgewanus. Elle s'est mariée et est allée avec son mari et leur jeune fils sur le territoire de Seneca, dans l'ouest de New York. Son mari est mort pendant le voyage.

Dehgewanus s'est remarié là-bas et a eu six autres enfants. L'armée américaine a détruit le village de Seneca pendant la guerre d'indépendance, dans le cadre d'une riposte au massacre de Cherry Valley, dirigée par Senecas, dont le mari de Dehgewanus, allié des Britanniques. Dehgewanus et ses enfants ont fui, rejoints plus tard par son mari.

Ils vivaient dans une paix relative dans les plaines du Gardeau, et elle était surnommée la «vieille femme blanche de la genèse». En 1797, elle était un grand propriétaire foncier. Elle a été naturalisée citoyenne américaine en 1817. En 1823, un écrivain, James Seaver, l'a interviewée et a publié l'année suivante. La vie et l'époque de Mme Mary Jemison. Lorsque les Sénécas ont vendu les terres sur lesquelles elles avaient déménagé, elles leur ont réservé des terres.

Elle vendit le terrain en 1831 et s'installa dans une réserve près de Buffalo, où elle mourut le 19 septembre 1833. En 1847, ses descendants la réenterrèrent près de son domicile à Genesee River. Un marqueur se trouvait à Letchworth Park.

Aussi sur ce site

  • Récit de la vie de Mme Mary Jemison - copie intégrale du récit écrit en 1823 par James E. Seaver à partir d'entretiens avec Mary Jemison
  • Récits de Femmes en captivité - perspective sur les stéréotypes perpétués et violés par ces histoires, autrefois très populaires
  • À propos de Mary Rowlandson - un autre célèbre "captif"
  • Les femmes en Amérique coloniale

Mary Jemison sur le web

  • Mary Jemison: récit de captivité des années 1750 - quelques extraits du récit à la première personne de James Seaver, qui a interviewé Mary / Dehgewanus
  • Un aperçu de Mary Jemison - à partir du site Web de Letchworth Park

Mary Jemison - bibliographie

  • Rayna M. Gangi. Mary Jemison: femme blanche du Sénèque. Clear Light, 1996. Roman.
  • James E. Seaver, édité par June Namias. Un récit de la vie de Mary Jemison. Université d'Oklahoma, 1995.

Récits de captivité des Indiens - bibliographie

  • Christopher Castiglia. Liés et déterminés: captivité, croisement des cultures et féminité blanche. Université de Chicago, 1996.
  • Kathryn et James Derounian et Arthur Levernier. Récit de la captivité indienne, 1550-1900. Twayne, 1993.
  • Kathryn Derounian-Stodola, rédactrice. Récits de captivité des femmes indiennes. Manchot, 1998.
  • Frederick Drimmer (éditeur). Capturé par les Indiens: 15 comptes de première main, 1750-1870. Dover, 1985.
  • Gary L. Ebersole. Capturé par des textes: images puritaines aux images postmodernes de la captivité indienne. Virginia, 1995.
  • Rebecca Blevins Faery. Cartographies du désir: captivité, race et sexualité pour façonner une nation américaine. Université de l'Oklahoma, 1999.
  • June Namias. White Captives: Sexe et appartenance ethnique à la frontière américaine. Université de Caroline du Nord, 1993.
  • Mary Ann Samyn. Récit de captivité. Université d’État d’Ohio, 1999.
  • Gordon M. Sayre, Olaudah Equiano et Paul Lauter, rédacteurs. American Captivity Narratives. D C Heath, 2000.
  • Pauline Turner Strong. Captive Selves, captivant d'autres. Westview Press, 2000.

A propos de Mary Jemison

  • Catégories: Indien captif, écrivain narratif captivité
  • Lieux: New York, Genesee, Amérique, Ohio
  • Epoque: 18ème siècle, guerre française et indienne