Nouveau

Acanthostega

Acanthostega

Prénom:

Acanthostega (grec pour "toit en épi"); prononcé ah-CAN-tho-STAY-gah

Habitat:

Rivières et marais des latitudes nord

Période historique:

Dévonien tardif (il y a 360 millions d'années)

Taille et poids:

Environ deux pieds de long et 5-10 livres

Régime:

Probablement du poisson

Caractéristiques distinctives:

Jambes tronquées; longue queue; huit chiffres sur les palmes avant

À propos d'Acanthostega

L’un des plus connus de tous les tétrapodes du Dévonien - le premier poisson à nageoires lobées à sortir de l’eau sur la terre ferme - Acanthostega semble néanmoins avoir représenté une impasse dans l’évolution des premiers vertébrés, le étant donné que cette créature avait huit chiffres primitifs sur chacune de ses nageoires avant trapues, par rapport à la norme moderne de cinq. En outre, malgré sa classification en tant que tétrapode précoce, il est possible de surestimer à quel point Acanthostega était un animal terrestre. À en juger par certaines caractéristiques anatomiques - telles que ses dents en forme de poisson et son appareil sensoriel «en ligne latérale» longeant son corps élancé - ce tétrapode a probablement passé la majeure partie de son temps dans des eaux peu profondes, utilisant uniquement ses pattes rudimentaires. ramper de flaque en flaque.

L’anatomie d’Acanthostega est une autre explication alternative: peut-être ce tétrapode n’a-t-il ni marcher ni ramper du tout, mais plutôt utiliser ses pattes antérieures à huit chiffres pour parcourir des marécages étouffés par les mauvaises herbes (pendant la période du Dévonien, les plantes terrestres ont commencé première fois, à jeter ses feuilles et d’autres détritus dans des flaques d’eau avoisinantes) à la poursuite de sa proie. Dans ce cas, les membres antérieurs d’Acanthostega seraient un exemple classique de «préadaptation»: ils n’ont pas évolué uniquement dans le but de marcher sur la terre ferme, mais ils se sont avérés utiles (si vous excusez le jeu de mots) lorsqu’il s’agit de tétrapodes ultérieurs. , descendant de Acanthostega, a finalement fait ce saut évolutif. (Ce scénario expliquerait également les branchies internes d'Acanthostega, ainsi que ses faibles côtes, ce qui l'a empêché de sortir complètement la poitrine de l'eau.)

Voir la vidéo: ACANTHOSTEGA MAX LEVEL FEEDING JURASSIC WORLD (Février 2020).