Intéressant

Antonia Mineure

Antonia Mineure


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Caligula - L'empereur romain fou

C aligula (règne 37-41) était le troisième empereur romain. C'était un homme au beau pedigree impérial - son père était un général romain populaire Germanicus et sa mère était Agrippine l'Ancien, une petite-fille du premier empereur de Rome Auguste.

Son prédécesseur l'empereur Tibère (gouverné 14-41) était l'oncle de Caligula. Tibère était responsable de la mort des parents de Caligula. Il emmena le jeune Caligula et ses trois sœurs dans sa villa de l'île de Capri, en Italie. Là, l'adolescent Caligula a été témoin d'une vie de perversité et de dépravation depuis que le vieux Tibère s'est livré à la plus sombre de ses passions.

Tibère s'est exclamé un jour avec joie qu'il allaitait une vipère dans le sein de Rome

Le bruit courait que Caligula s'impatientait en attendant la mort de son vieil oncle et l'étouffait avec un oreiller.

Les Romains se réjouirent de la nouvelle de la mort de Tibère en 37 après JC. Si seulement ils savaient ce qui était encore à venir !


36 réflexions sur &ldquoLa forteresse Antonia&rdquo

/>Leen Ritmeyer dit:

Merci beaucoup mon frère

Comment dois-je procéder pour télécharger l'image ? Je suppose qu'il doit être acheté, mais que je le recevrais en format imprimé. Je suis prêt à acheter l'image si cela est nécessaire. Merci encore

Merci pour le grand article, j'apprécie votre perspicacité et apprécie vos livres. Josèphe mentionne deux colonnades de 600 pieds qui couraient entre la forteresse Antonia et le temple. Je n'ai pas vu cela dans votre interprétation, est-ce que je l'ai raté ou lis mal la description de Josèphe ?

/>Leen Ritmeyer dit:

Yakov, la forteresse Antonia se trouvait à la jonction des portiques ouest et nord. Ces portiques ont été construits tout autour des murs extérieurs du Mont du Temple d'Hérodien, qui sont montrés dans mes dessins de reconstruction. Dans les Antiquités 15 : 398-400, Josèphe donne la mesure du mont du Temple de Salomon (en réalité Ézéchias) sous la forme d’un carré dont chaque côté a la longueur d’un stade (environ 600 pieds). Josèphe utilise ici une mesure ronde qui se rapproche du vrai mont du Temple de 500 coudées carrées (861 pieds). En parlant du mont du Temple d'Hérode, après son agrandissement, Josèphe a écrit que tous les portiques (nord, ouest, sud et est) avaient ensemble une longueur de six stades. Ces portiques couraient le long des murs extérieurs du Mont du Temple et non entre l'Antonia et le Temple.

Cher Dr Ritmeyer - Je suis un lecteur avide de votre blog et de vos articles et je m'intéresse à la structure du mont du Temple depuis que j'ai lu Josephus "Wars" quand j'avais 10 ans. Les articles sur l'Antonia m'ont ramené à plusieurs questions que je n'ai jamais réussi à résoudre, ou à « faire le pont » entre les textes de Josèphe et la réalité archéologique. J'espérais que vous pourriez aborder cela selon votre point de vue : Josèphe décrit en détail la lutte contre et dans l'Antonia et d'après sa description, nous pouvons comprendre qu'après la brèche de ses murs, il y a eu plusieurs phases de combat rapproché dans et autour de la brèche /ruines de certaines parties de l'Antonia et finalement il a été pris par les Romains et ensuite élevé au sol. Jusqu'à cette partie, tout a du sens. Le récit de Josèphe, cependant, perd quelque peu sa structure cohérente à partir de ce point et jusqu'à la destruction du temple OU manque/saute certaines étapes fondamentales des batailles.

Si ma compréhension des «guerres» est correcte, alors immédiatement après avoir pris l'Antonia, les Romains ont eu une sorte d'accès direct à la plate-forme extérieure du mont du Temple - celle censée être entourée et fortifiée par l'immense mur occidental et nord. Bien que cela ait demandé de gros efforts et rencontré de la résistance, Josèphe nous fait penser qu'à partir de maintenant, il s'agissait principalement d'un problème de combat rapproché - et non de siège contre les murs extérieurs du mont du Temple. Puis Josèphe entre dans les détails d'une phase dans laquelle il y a une sorte de guerre de siège : toute l'histoire de l'embuscade tendue par les Juifs contre des Romains indisciplinés dans les « salles » ouest/nord (Stoa), après quoi nous apprenons que certains Les soldats romains devaient choisir entre sauter à leur mort « dans la ville » – ce qui, je crois, signifie sauter du haut du mur occidental à l'ouest, ou sauter dans la zone contrôlée par les Juifs – la place du mont du Temple au nord. -partie ouest.

Puis Josèphe suit ceci avec une description, encore une fois, d'une bataille face à face SUR la place extérieure du mont du Temple, après quoi nous entendons que les Romains mettaient 4 "nouvelles" rampes de siège - 1 ou 2 contre le mur du Temple lui-même (c'est-à-dire – le mur entourant la partie intérieure du Mont du Temple) et deux autres faisant face au mur extérieur du Mont du Temple – c'est-à-dire le « Mur occidental ». Toute la séquence n'a pas de sens - si en effet la destruction de l'Antonia a permis aux Romains d'accéder directement à la place du mont du Temple - pourquoi ont-ils dû s'engager dans ces batailles longues et meurtrières dans la zone des "Halls", puis ériger des rampes de siège contre les murs extérieurs du mont du Temple – encore ? La description de Josèphe manque de continuité dans toute cette étape et comprend des déclarations contradictoires. Dans un endroit, il décrit les Romains comme pensant que les murs d'Antonia étaient «faibles» et dans un autre disant qu'ils étaient forts. Dans une section, il décrit la frustration des Romains face à leur incapacité à percer les murs du mont du Temple (extérieurs ? intérieurs ?)

Pensez-vous que le texte de Josèphe souffre ici d'une distorsion en raison d'erreurs commises par des scribes ultérieurs ? Pouvez-vous reconstituer les étapes de cette bataille et les faire correspondre à l'aspect architectural du mont du temple ? Se pourrait-il que malgré la hauteur remarquable et la structure formidable des murs extérieurs (et peut-être - aussi intérieurs) du mont du Temple, ceux-ci n'aient pas été construits pour servir de fortifications efficaces. le petit siège fonctionnera-t-il ?
Désolé pour le long commentaire… Je n'ai jamais lu le point de vue d'un savant traitant de cette contradiction.

/>Leen Ritmeyer dit:

Nous avons examiné de près la description de Josèphe du siège de Jérusalem et du mont du Temple. Nous n'avons pas trouvé de contradictions, plutôt une confirmation de la disposition du mont du temple hérodien. Nous avons un fichier pdf ou une présentation powerpoint composée de 96 diapositives, intitulées « Reading Josephus: What His Record of the Sequence of the Destruction of Jerusalem Tells about the Layout of the Temple Mount », qui est disponible sur demande au prix de 25 $.

Merci Léen. Je suppose que je devrai revoir cela, peut-être en lisant plusieurs traductions différentes de Josèphe. Entre-temps, j'ai lu la section des commentaires de la traduction de Simchi et lui aussi remarque qu'il y a un problème de continuité ici, spéculant que Josèphe avait omis du récit 7 jours entiers de guerre ici. Maintenant, je sais que la traduction de Simchoni est problématique (surtout pour arriver à une telle résolution) mais il est important qu'il touche ce point tout en acceptant évidemment l'opinion commune sur l'emplacement d'Antonia et du mont du Temple.

Comment le temple pourrait-il être construit sur ce rocher qui est maintenant dans le dôme du rocher ?

/>Leen Ritmeyer dit:

Matthieu, Les murs du Temple ont été construits autour du Rocher, voir : https://www.ritmeyer.com/product/image-library/illustating-the-bible/books-of-moses/the-rock-inside-the -Dôme du Rocher/
Le sommet du Rocher était le sol du Saint des Saints.

Je suis tombé sur des récits de Josèphe selon lesquels le mont du temple était englouti par des flots de flammes. Je suppose que vous connaissez le compte. Je ne pouvais pas le localiser facilement. Quoi qu'il en soit, avec un incendie aussi intense - un autre récit peut-être d'une autre source a déclaré que la chaleur du feu a fait fondre l'or - le Mur occidental ne devrait-il pas montrer d'importants dommages de brûlure ?

/>Leen Ritmeyer dit:

Seul le Temple était recouvert d'or. Il y a en effet des signes de brûlures sur les murs ouest et sud du mont du Temple.

En plus des brûlures, de l'or fondu a-t-il été trouvé ?
Où chercher des informations sur les premières tablettes du Mont Sinaï, qu'est-il arrivé aux morceaux brisés ?

/>Leen Ritmeyer dit:

Je n'ai pas encore trouvé d'or, mais si c'est le cas, faites-le moi savoir !

L'un des principaux points que vous mettez en avant dans cette pièce est que la forteresse d'Antonia n'aurait jamais pu être aussi grande que ce que l'on appelle aujourd'hui le Mont du Temple. Vous évoquez Josephus’ Wars of the Jews, pour être plus précis, livre 5, 244. Dans la version grecque originale, Josephus utilise le mot ‘tagma’ (selon Niese 1895). Vous procédez à une traduction dans laquelle le mot grec ‘tagma’ est traduit par ‘cohort’. La maîtrise des langues anciennes n'étant plus universelle, les chercheurs doivent malheureusement s'en remettre aux traductions. Lorsque nous examinons de plus près le mot ‘tagma’ tel qu'il est utilisé par Josèphe, nous remarquons qu'il utilise ce terme presque exclusivement pour décrire une légion, lorsqu'il parle des forces romaines (Roth 2016, 204). De plus, Roth donne un exemple de chefs de cohorte appelés ‘speiron eparchoi’ (Roth 2016, 204), montrant que Josèphe utilise le mot ‘speiron’ pour décrire une cohorte.

Par conséquent, si nous voulons rester proches du matériel historique, il est nécessaire d'évaluer les traductions que nous utilisons et de ne pas ignorer le grec original. Dans ce cas, la traduction de ‘tagma’ par cohorte n'est tout simplement pas correcte. Maintenant, même avec votre vue agrandie des dimensions de la forteresse, il serait toujours impossible d'installer une légion entière (c'est-à-dire 6000 soldats et quelques milliers de personnel de soutien) dans cette forteresse. Par conséquent, il devait être bien plus grand que le simple plateau du Dôme du Rocher.

Un autre fait intéressant est que vous évoquez Paul accompagné de plusieurs centaines de soldats. Cela affaiblirait gravement une cohorte, qui après tout était stationnée à Jérusalem pour se prémunir contre les émeutes, selon Josephus dans Wars of the Jews, Book 5, 244. En renvoyant les 2/3 de ses hommes alors que le peuple était en colère contre lui pour protégeant Paul contre le lynchage, il aurait gravement affaibli et mis en danger sa propre position pour garder un civil. Des décisions comme celles-ci font licencier les commandants et ne sont pas logiquement défendables.

De plus, dans Actes 23, le verset déclare que deux centurions doivent préparer leurs hommes (200 légionnaires réguliers, ‘stratiotas’ dans le texte grec), et en plus prendre des soldats à cheval (‘hippeis’ dans le texte grec) et troupes auxiliaires, décrites par le mot ‘dexiolabous’, qui signifie littéralement ‘lanceurs avec le bras droit’. On sait que la légion romaine serait composée de fantassins et de troupes auxiliaires, comme la cavalerie, les archers et les frondeurs. Une simple cohorte n'aurait pas ces troupes auxiliaires. Ainsi, la théorie selon laquelle une simple cohorte serait stationnée à Antonia ne correspond tout simplement pas aux sources.

Quant à l'archéologie, l'utilisation de l'absence de vestiges de toute architecture hérodienne sur l'affleurement rocheux, à l'exception de quelques pierres de parement, comme preuve qu'il s'agit du site de la destruction de la forteresse Antonia n'est pas fondée. Nous, archéologues, ne pouvons pas simplement soutenir que l'absence d'architecture est une preuve de sa destruction. La présence limitée de pierres de parement d'un côté de la zone proposée n'est pas une preuve suffisante en soi, puisque ces pierres auraient pu facilement être utilisées dans d'autres constructions sous le règne d'Hérode.

Un dernier point que vous soulevez dans la discussion sur cette page est que Josèphe aurait utilisé des mesures arrondies, réduisant effectivement de 800+ pieds à 600 pieds. Nous savons que Josèphe était assez précis dans ses descriptions (http://www.centuryone.com/josephus.html) Qu'aurait-il accompli en modifiant ou en arrondissant les mesures dans le cas du temple, mais pas dans le cas des murs de Massada, par exemple ? N'aurait-il pas été facile pour ses contemporains, qui avaient vu le temple, de l'interpeller sur une telle erreur (> 25%) ?

Sources : Roth, J.P., 2016. Josèphe en tant qu'historien militaire. Dans H.H. Chapman et Z. Rodgers (eds): Un compagnon de Josèphe. Chichester : John Wiley & sons Ltd.
Niese, B., 1895. Opéra de Flavii Iosephi, vol. 6. Berlin : Weidmann
http://www.centuryone.com/josephus.html

/>Leen Ritmeyer dit:

Josèphe utilise le mot ‘tagma’ pour une unité, pas nécessairement une légion. À l'époque byzantine, un tagma était une unité militaire de 200 à 400 hommes. Josèphe appelle les Sadducces un ‘tagma’ ou un ‘ordre’ (Guerre 2:164) et il a également appelé les Esséniens un ‘tagma’ (Guerre 2:122,125,143).


En 47 ou 46 av. J.-C., Antoine épousa Fulvia. Elle avait déjà été mariée à 2 des amis d'Antoine, Publius Clodius et Gaius Scribonius Curio. Cicéron a dit qu'elle était la force motrice derrière les décisions d'Antony. Elle lui donna deux fils. Fulvia était active dans des machinations politiques et bien qu'Antoine ait nié le savoir, Fulvia et le frère d'Antoine se sont révoltés contre Octavian (la guerre des Perusines). Elle s'enfuit alors en Grèce où Antoine la rencontre. Lorsqu'elle mourut peu de temps après en 40 av. il se blâmait.

Enfants : Fils, Marcus Antonius Antyllus et Iullus Antonius.


Épidémies dévastatrices ces derniers temps Populations grecques

Dans les âges grecs récents, les épidémies les plus dévastatrices étaient la peste, la variole, la lèpre et le choléra. En 1816, la peste a frappé les îles Ioniennes et égéennes, la Grèce continentale, Constantinople et Smyrne. Les Vénitiens au pouvoir sur les îles Ioniennes ont combattu efficacement la peste contrairement aux Ottomans au pouvoir sur toutes les autres régions. En 1922, la peste est apparue chez les réfugiés de Patras qui ont été expulsés par les Turcs de Smyrne et d'Asie Mineure. L'inoculation contre la variole a été pratiquée pour la première fois en Thessalie par les femmes grecques, et les médecins grecs Emmanouel Timonis (1713, Oxford) et Jakovos Pylarinos (1715, Venise) ont fait des publications scientifiques pertinentes. La première colonie de lépreux s'est ouverte sur l'île de Chios. En Crète, Spinalonga a été transformée en une île aux lépreux, qui, à la suite de la guerre d'indépendance contre l'occupation turque et de l'unification de la Crète avec la Grèce en 1913, a été classée hôpital international des lépreux. Le choléra a frappé la Grèce en 1853-1854 apporté par les troupes françaises pendant la guerre de Crimée, et à nouveau pendant les guerres balkaniques (1912-13) lorsque les troupes bulgares ont amené le choléra dans le nord de la Grèce. En raison des guerres successives, l'assistance médicale n'était pas toujours disponible, de sorte que les personnes désespérées se sont souvent tournées vers la religion à travers des processions en l'honneur des saints locaux, pour leur salut en cas d'épidémie.


Caligula – L'empereur fou de Rome

L'un des personnages les plus connus de l'Empire romain était son troisième empereur, Caligula. Il était tyrannique, peut-être fou, et avait des tendances à la débauche et même à la mort impitoyable. Il n'y a que quelques sources primaires survivantes de l'époque de Caligula concernant son règne, et celles que nous avons décrivent sa cruauté, son extravagance, son sadisme et ses perversions.

Bien que ces sources ne soient pas infaillibles, nous savons que Caligula a essayé d'augmenter autant que possible le pouvoir personnel de l'empereur pendant sa courte période au pouvoir.

Portrait de Caligula du Palazzo Massimo à Rome. Photo de Tomk2ski CC BY-SA 4.0

Né à Antium sous le nom de Gaius Julius Ceasar Augustus Germanicus en 12 après JC, Caligula a gagné son surnom, qui signifie « petite botte de soldat », étant enfant en partant en campagne avec son père, Germanicus, un général romain. L'un des six enfants (les autres étant Néron, Drusus, Agrippine la Jeune, Julia Drusilla et Julia Livilla), Caligula est né dans la première famille régnante de l'Empire romain - sa mère, Agrippine était la petite-fille d'Auguste, le premier empereur.

À la mort de leur père en 19 après JC, la famille est retournée à Rome et Agrippine s'est retrouvée mêlée à une terrible querelle avec le nouvel empereur, Tibère, qu'elle croyait être responsable de la fin prématurée de son mari.

‘Caligula déposant les cendres de sa mère et de son frère dans le tombeau de ses ancêtres’, par Eustache Le Sueur, 1647

En conséquence, Agrippine et deux de ses enfants, Néron et Drusus, ont été considérés comme des rivaux politiques et ont été bannis ou emprisonnés à vie. Caligula, en tant que seul survivant masculin, a d'abord été envoyé vivre avec son arrière-grand-mère, Livia, qui était également la mère de Tibère, puis plus tard avec sa grand-mère, Antonia Minor, qui a réussi à le protéger des intrigues politiques.

Pendant le règne de Caligula, des pièces comme celle illustrée ici ont été émises représentant ses trois sœurs, Drusilla, Livilla et Agrippine la Jeune. Photo de Classical Numismatic Group, Inc. http://www.cngcoins.com CC BY-SA 2.5

L'historien romain Suétone a écrit qu'après le bannissement de sa mère, Caligula et ses sœurs n'étaient plus que des prisonniers de Tibère sous la surveillance étroite de soldats. En 31 après JC, il fut convoqué à Capri par un Tibère maintenant vieillissant, qui l'adopta et fit de lui et de son cousin Tiberius Gemellus les héritiers égaux du trône.

L'empereur Caligula. Photo de Louis le Grand CC BY-SA 3.0

Tibère n'était pas exactement le modèle de bon leadership et était connu pour être un prédateur et un déviant, selon Suétone et un autre historien romain, Tacite.

Il a cédé au comportement de Caligula, commentant qu'il "soignait une vipère dans le sein de Rome". Suétone a noté que Caligula était un bon acteur et savait qu'il devait cacher tout ressentiment envers Tibère pour survivre. Un observateur de l'époque a noté: "Jamais il n'y a eu de meilleur serviteur ou de pire maître."

Tibère, Romisch-Germanisches Museum, Cologne. Photo de Carole Raddato CC BY-SA 2.0

À la mort de Tibère en 37 après JC, l'ami de Caligula et allié prétorien, Naevius Surtorius Marco, a pris des dispositions pour que Caligula soit déclaré l'unique empereur de Rome.

Selon Tacite, Marco a peut-être également joué un rôle dans l'ebd de Tibère, écrivant que Marco a étouffé l'empereur avec un oreiller pour accélérer l'ascension de Caligula. Suétone, d'autre part, a accusé Caligula de l'acte, tandis que Sénèque l'Ancien et Philon, qui étaient vivants à l'époque de Tibère, ont noté que l'empereur était mort de causes naturelles.

Tibère, Messaline et Caligula se reprochent au milieu des flammes

Pendant les premiers mois de son passage sur le trône romain, Caligula était généreux, créant des bonus pour les militaires, ainsi que pour la garde prétorienne. Il a déclaré que les procès pour trahison de Tibère appartenaient au passé et a souhaité la bienvenue à ceux qui avaient été envoyés en exil (et étaient toujours en vie). Il ordonna que les restes de sa mère et de ses frères soient ramenés à Rome et placés dans la tombe d'Auguste.

Il est décrit comme étant le premier empereur généralement admiré de tous, « du monde entier, du lever au coucher du soleil », d'autant plus que son père avait également été très populaire. Mais la période heureuse, comme l'a noté Philon, ne devait pas durer.

“Les prétoriens Relief avec un aquila (aigle) saisissant un éclair entre ses griffes, en référence à la forme romaine interpretatio graeca de Jupiter”

Quelques mois après être devenu empereur, Caligula tomba très malade et des rumeurs circulèrent selon lesquelles il avait été empoisonné. Beaucoup pensaient que cela l'avait rendu fou (il est possible qu'il souffrait d'épilepsie, ou aurait même pu avoir une méningite ou une hyperthyroïdie). En conséquence, il a commencé à se méfier et même à se débarrasser de toute personne qu'il croyait être une menace ou qui lui avait fait du tort d'une manière ou d'une autre.

Il a fait disparaître son cousin, Gemellus, ce qui a entraîné la disparition de sa grand-mère en détresse, Antonia Minor. Alors que certaines sources contemporaines ont déclaré qu'elle s'était suicidée, Suétone a laissé entendre que c'était Caligula qui était directement responsable de sa fin par empoisonnement. Il se débarrassa de son beau-père et de son beau-frère et exila deux de ses sœurs (la troisième, sa préférée, mourut en 38 après JC).

“Un buste en marbre de Caligula restauré dans ses couleurs d'origine. Les couleurs ont été identifiées à partir de particules piégées dans le marbre.” Photo de G.dallorto

Il est même allé jusqu'à déclarer que sa mère, dont les restes étaient autrefois amoureusement enterrés avec ceux d'Auguste, était le résultat incestueux d'une relation entre Auguste et sa propre fille, Julia l'Ancien. Même son ami Marco est décédé au cours de la première année du règne de Caligula – bien qu'il reste à se demander s'il s'est suicidé ou quelque chose de pire.

Julia l'Ancien. Photo de Miguel Hermoso Cuesta CC BY-SA 4.0

L'empire était en crise financière en 39 après JC, son chef ayant dépensé la majeure partie du trésor de l'État. Pour aider à financer son règne, Caligula a perçu des impôts sur les mariages, les procès et la prostitution.

Il a vendu aux enchères la vie de gladiateurs dans l'arène. Des centurions et certains représentants du gouvernement, tels que les commissaires aux routes, ont été contraints de remettre à la propriété de l'État ou à l'argent qu'ils avaient acquis. Selon Suétone, au cours de la première année du règne de Caligula, il a réussi à gaspiller 2,7 milliards de sesterces – une somme colossale.

Antonia Mineure. Photo de shakko CC BY-SA 3.0

Caligula a également commencé à se référer à lui-même en utilisant un langage divin. Il a commencé à s'habiller comme divers dieux et demi-dieux, et s'est présenté comme un dieu lorsqu'il a rencontré des politiciens. Il a même été appelé « Jupiter » dans certains documents publics.

Plusieurs complots concernant la disparition possible de Caligula ont tourbillonné à travers Rome au cours de cette période, mais tout a pris fin en 41 après JC lorsque les officiers de la garde prétorienne ont brutalement supprimé Caligula. Selon Suétone, le 24 janvier, Caligula a été accosté alors qu'il parlait à un groupe d'acteurs dans le palais impérial.

Le chef de la Garde, Cassius Chaerea, aurait été le premier à poignarder Caligula, et il a été poignardé 30 fois au total par le groupe. Il était parti avant que la garde germanique n'ait pu répondre.

Son oncle, Claudius, qui avait le soutien de la garde prétorienne, succéda à Caligula. Chaerea a été exécuté, ainsi que d'autres conspirateurs connus, et le corps de Caligula a été incinéré puis enterré dans le mausolée d'Auguste, avec sa famille. Ses cendres ont été dispersées lors du sac de Rome en 410.


La période chalcolithique

La transition de la phase néolithique à la phase chalcolithique de l'évolution culturelle aurait eu lieu progressivement à la fin du 7e millénaire avant notre ère. Dans la plupart des sites où l'on peut retracer sa progression, aucune rupture perceptible ne se produit dans la continuité de l'occupation, et il y a peu de raisons de supposer un bouleversement ethnographique majeur. Archéologiquement, l'innovation la plus remarquable est la décoration de la poterie avec de la peinture colorée, un développement répandu dans l'ouest de l'Anatolie. Les périodes tardives à Hacılar ont été caractérisées par la production de certaines des poteries les plus compétentes et les plus joliment décorées de l'Anatolie préhistorique, et dans la phase médiane ultérieure de la période chalcolithique, des articles polychromes ont été produits dans le centre-sud de l'Anatolie et de la Cilicie. L'architecture villageoise de cette période n'est pas distinguée mais témoigne de la nécessité d'une défense communale, qui s'accomplit au moyen d'un mur d'enceinte ou, comme à Hacılar, d'un mur continu formé par les murs extérieurs arrière des maisons contiguës. À Hacılar et Can Hasan, les lourdes chambres du rez-de-chaussée de ces maisons n'avaient pas de portes et étaient évidemment entrées par des échelles d'un étage supérieur plus fragile. Des améliorations dans l'architecture à cette période, cependant, peuvent être vues à Mersin, où l'une de ses phases ultérieures est représentée par une forteresse soigneusement planifiée et construite. La pente abrupte de la butte était surmontée d'un mur défensif continu, percé de fenêtres à fentes et accessible par une porte protégée par des tours flanquantes. À l'intérieur, il y avait des logements formellement aménagés pour la garnison et d'autres preuves de la discipline militaire telle que conçue en 5200 av.

La métallurgie commençait à être comprise et le cuivre était utilisé pour les épingles et les outils simples. Mais il y a parfois des aperçus d'une plus grande sophistication : une massue en cuivre de Can Hasan, des outils plus développés et la première occurrence d'argent à Beycesultan, et un sceau en bronze d'étain à Mersin. On sait peu de choses sur la phase tardive des sondages de la période chalcolithique dans les strates sous les établissements de l'âge du bronze ancien, que la période anticipe, indiquent que dans l'ouest et le centre de l'Anatolie, cette phase tardive a introduit des maisons rectangulaires plus simples et de la poterie brunie foncée avec de simples incisés, piqués , décoration polie ou peinte en blanc.

Superficiellement, les progrès au cours de la période chalcolithique peuvent sembler avoir été légers. Ce manque apparent de développement, cependant, peut plutôt refléter l'insuffisance de nos connaissances actuelles. La floraison énergique de l'âge du bronze ancien qui a suivi doit avoir été basée sur une confiance et une capacité accrues dans l'agriculture et l'élevage et, plus important encore, sur une croissance des compétences métallurgiques qui est largement invisible dans les archives archéologiques.


Femmes romaines : Les femmes qui ont influencé l'histoire de Rome

En utilisant des sources historiques (Tite-Live, Suétone, et al) ainsi que des preuves numismatiques et sculpturales, Roman Women détaille la vie des femmes les plus influentes de Rome pour examiner, de manière unique, quel effet elles ont eu sur la politique contemporaine, et ou jusqu'où elles et leurs réputations et les actions reflétaient et affectaient les femmes en général dans la société romaine.

Aucun livre existant ne fournit de biographies de ces femmes extraordinaires et n'examine ensuite les effets socio-politiques contemporains et ultérieurs qu'elles ont eus. Les titres existants se penchent sur les mauvaises femmes – notamment les épouses et les mères des empereurs Les femmes romaines le font, mais aussi, de manière unique, examinent aussi les bonnes femmes : les icônes et les modèles. Aucun autre livre ne place tout cela dans un contexte socio-politique pour tirer des conclusions précieuses sur l'effet que ces femmes ont eu sur la politique et la société romaines au fil des ans.

Les bonnes femmes telles que Lucretia et Cornelia et les épouses fidèles décrites par Tacite et Pline sont couvertes, tout comme les femmes moins vertueuses mais sophistiquées et permissives telles que Clodia, Sempronia, Cynthia et Delia. Les mauvais mais politiquement significatifs sont représentés par Fulvia et Cléopâtre (pas une romaine mais impliquée dans des choses romaines) et de nombreuses épouses et filles des empereurs.


Les cartes sont essentielles pour toute étude sérieuse, elles aident les étudiants en histoire romaine à comprendre les emplacements géographiques et les antécédents historiques des lieux mentionnés dans les sources historiques.

Smyrne
SMYRNA (Σμύρνα : Eth. Σμυρναῖος, Smyrnaeus : Smyrne ou Izmir), l'un des plus célèbres et les villes les plus florissantes de l'Asie Mineure, étaient situées à l'est de l'embouchure de l'Hernus et sur la baie qui reçut de la ville le nom de Smyrneus Sinus. On dit que c'était une ville très ancienne fondée par une Amazone du nom de Smyrne, qui avait auparavant conquis Ephèse. En conséquence, Smyrne était considérée comme une colonie. d'Ephèse. Les colons d'Éphèse auraient ensuite été expulsés par les Éoliens, qui occupaient alors la place, jusqu'à ce que, aidés par les Colophoniens, les colons d'Éphèse aient pu se réinstaller à Smyrne. (Strab. xiv. p.633 Steph. B. sub voce Plin. Nat. 5.31.) Hérodote, d'autre part (1.1.50), déclare que Smyrne à l'origine, appartenait aux Eoliens, qui ont admis dans leur ville certains Colophonian exilés, et que ces Colophoniens ensuite, au cours d'une fête qui se célébrait hors de la ville, se rendirent maîtres des lieux. A partir de ce moment, Smyrne cessa d'être une ville éolienne et fut reçue dans la confédération ionienne (Comp. Paus. 7.5.1.). 688, lorsque, par un acte de trahison de la part des Colophoniens, elle tomba entre les mains des Ioniens et devint la 13e ville de la Ligue Ionienne. (Hérode l.c. Paus. l.c.) La ville fut attaquée par le roi lydien Gygès, mais résista avec succès à l'agresseur (Hdt. 1.14 Paus. 9.29.2.) Alyattes, cependant, vers la Colombie-Britannique. 627, eut plus de succès qu'il prit et détruisit la ville, et désormais, pendant une période de 400 ans, elle fut déserte et en ruines (Hdt. 1.16 Strab. xiv. p.646), bien que certains habitants s'attardèrent à l'endroit, vivant κωμηδδόν, comme le dit Strabon, et comme nous devons le déduire du fait que Scylax (p. 37) parle de Smyrne comme existant encore. On dit qu'Alexandre le Grand a formé le dessein de reconstruire la ville (Paus. 7.5.1), mais il n'a pas vécu pour mettre ce plan à exécution, il a cependant été entrepris par Antigone et finalement achevé par Lysimaque. La nouvelle ville n'a pas été construite sur l'emplacement de l'ancienne, mais à une distance de 20 stades au sud de celle-ci, sur la côte sud de la baie, et en partie sur le flanc d'une colline que Pline appelle Mastusia, mais principalement dans la plaine au pied de celle-ci s'étendant jusqu'à la mer. Après son extension et son embellissement par Lysimaque, la nouvelle Smyrne devint l'une des villes les plus magnifiques, et certainement la plus belle de toute l'Asie Mineure. Les rues étaient belles, bien pavées et tracées à angle droit, et la ville contenait plusieurs places, des portiques, une bibliothèque publique et de nombreux temples et autres bâtiments publics, mais un grand inconvénient était qu'il n'y avait pas de drains. (Strab. lc Marm. Oxon. n. 5.) Elle possédait également un excellent port qui pouvait être fermé, et continua d'être l'une des villes commerciales les plus riches et les plus florissantes d'Asie, elle devint ensuite le siège d'un conventus juridicus qui embrassait la plus grande partie d'Eolis jusqu'à Magnésie, au pied du mont Sipyle. (Cic. p. Flacc. 30 Plin. Nat. 5.31.) Pendant la guerre, entre les Romains et Mithridate, Smyrne resta fidèle au premier, ce pour quoi elle fut récompensée. avec diverses subventions et privilèges. (Liv. 35.42, 37.16, 54, 38.39.) Mais elle souffrit beaucoup plus tard, lorsque Trébonius, l'un des meurtriers de César, y fut assiégé par Dolabella, qui à la fin prit la ville et mit à mort Trébonius. (Strab. lc Cic. Phil. 11.2 Liv. Epit. 119 DC 47.29.) Sous le règne de Tibère, Smyrne lui avait conféré l'honneur équivoque d'être autorisé, de préférence à plusieurs autres villes asiatiques, à ériger un temple à la empereur (Tac. Ann. 3.63, 4.56). Au cours des années 178 et 180 après JC, Smyrne a beaucoup souffert des tremblements de terre, mais l'empereur M. Aurelius a fait beaucoup pour alléger ses souffrances (DC 71.32.) Il est bien connu que Smyrne était l'un des endroits prétendant être le lieu de naissance d'Homère, et les Smyrneens eux-mêmes étaient si fortement convaincus de leur droit de revendiquer cet honneur, qu'ils érigèrent un temple au grand barde, ou un " une statue d'Homère (Strab. lc Cic. p. Arch. 8) : ils montraient même une grotte aux environs [2.1017] de leur ville, sur la petite rivière Meles, où le poète aurait composé ses œuvres. Smyrne fut de tout temps non seulement une grande place commerciale, mais ses écoles de rhétorique et de philosophie étaient également très réputées. L'Église chrétienne a également prospéré grâce au zèle et aux soins de son premier évêque Polycarpe, qui aurait été mis à mort dans le stade de Smyrne en 166 après JC (Iren. iii. p. 176). Sous les empereurs byzantins, la ville connut de grandes vicissitudes : après avoir été occupée par Tzachas, un chef turc, vers la fin du XIe siècle, elle fut presque détruite par une flotte grecque, commandée par Jean Ducas. Elle fut cependant restaurée par l'empereur Comnène, mais de nouveau soumise à de sévères souffrances lors du siège de Tamerlan. Peu de temps après, il tomba aux mains des Turcs, qui en ont conservé la possession depuis lors. C'est maintenant le grand marché du commerce du Levant. De la vieille Smyrne, il ne reste plus que quelques vestiges du côté nord-est de la baie de Smyrne. Les murs de l'acropole sont de style cyclopéen antique. Les vestiges antiques de la Nouvelle Smyrne sont plus nombreux, notamment de ses murs qui sont d'une construction solide et massive du stade entre la porte ouest et la mer, qui, cependant, est dépouillé de ses sièges et décorations en marbre et du théâtre sur le flanc d'une colline face à la baie. Ces vestiges et d'autres de bâtiments anciens ont été détruits par les Turcs afin d'obtenir les matériaux pour d'autres bâtiments, mais de nombreux vestiges d'art ancien ont été exhumés du sol à Smyrne. (Chandler's Travels in Asia, p. 76, 87 Prokesch, Denkwürdigkeiten, i. p. 515, foll. Hamilton, Researches, i. p. 46, foll. Sir C. Fellows, Asia Minor, p. 10, foll.) - Dictionnaire de géographie grecque et romaine (1854) William Smith, LLD, Ed.

Smyrne (Grec ancien : Σμύρνηνη ou Σμύρνα) était une ville antique située à un point central et stratégique de la côte égéenne de l'Anatolie. Grâce à ses conditions portuaires avantageuses, sa facilité de défense et ses bonnes liaisons intérieures, Smyrne a pris de l'importance. La ville antique est située sur deux sites au sein d'Izmir moderne, en Turquie. Alors que le premier site, probablement à l'origine d'une fondation indigène, a pris de l'importance au cours de la période archaïque en tant que l'un des principaux établissements grecs antiques de l'Anatolie occidentale, le second, dont la fondation est associée à Alexandre le Grand, a atteint des proportions métropolitaines en particulier au cours de la période de l'Empire romain, à partir de laquelle date et en particulier après un tremblement de terre du IIe siècle après JC, la plupart des vestiges actuels datent. Concrètement, une distinction est souvent faite entre la vieille Smyrne, l'établissement initial fondé vers le XIe siècle av. emménagé dans l'ancien dès le IVe siècle av. J.-C. et dont la fondation a été inspirée, et peut-être aussi initiée, par Alexandre le Grand. La vieille Smyrne était située sur une petite péninsule reliée au continent par un isthme étroit à l'angle nord-est du golfe intérieur de İzmir, au bord d'une plaine fertile et au pied du mont Yamanlar qui avait vu la première colonie anatolienne commandant le golfe. La nouvelle Smyrne s'est développée simultanément sur les pentes du mont Pagos (Kadifekale aujourd'hui) et le long du détroit côtier juste en dessous où existait une petite baie jusqu'au XVIIIe siècle. Le noyau de la fin hellénistique et du début de la Smyrne romaine forme aujourd'hui la vaste zone du musée en plein air Agora d' İzmir sur ce site. Les recherches se poursuivent sur les sites des villes anciennes et nouvelles de manière continue et dans une structure régionalisée, depuis 1997 pour la vieille Smyrne et depuis 2002 pour la ville de la période classique, en collaboration entre le Musée d'archéologie de İzmir et le Metropolitan Municipalité de İzmir.

Histoire romaine. À la fin de la période hellénistique, en 197 av. Parce que Rome et Smyrne n'avaient eu aucun lien jusque-là, Smyrne a créé un culte de Rome pour établir un lien, et le culte s'est finalement répandu dans tout l'Empire romain. A partir de 195 avant JC, la ville de Rome commence à être déifiée, dans le culte de la déesse Roma. En ce sens, les Smyrneens peuvent être considérés comme les créateurs de la déesse Roma.

En 133 avant JC, lorsque le dernier roi Attalide Eumène III mourut sans héritier, sa volonté conféra aux Romains tout son royaume, y compris Smyrne. Ils l'organisèrent en province romaine d'Asie, faisant de Pergame la capitale. Smyrne, cependant, en tant que port maritime majeur, est devenue une ville de premier plan dans la province nouvellement constituée.

En tant que l'une des principales villes de l'Asie romaine,[9] Smyrne rivalisait avec Éphèse et Pergame pour le titre « Première ville d'Asie ». C'était l'une des sept églises abordées dans le livre de l'Apocalypse.[10] Saint Ignace d'Antioche a visité Smyrne et a écrit plus tard des lettres à son évêque, Polycarpe. Une foule de Juifs et de païens a encouragé le martyre de Polycarpe en 153 après JC.[9] Saint Irénée, qui a entendu Polycarpe dans son enfance, était probablement originaire de Smyrne.[9] Un autre résident célèbre de la même période était Aelius Aristides. Polycrate rapporte une succession d'évêques dont Polycarpe de Smryna, ainsi que d'autres dans les villes voisines telles que Melito de Sardes. À propos de cette époque, l'historien allemand W. Bauer a écrit :

Le christianisme juif d'Asie reçut à son tour la connaissance que désormais "l'église" s'ouvrirait sans hésitation à l'influence juive médiatisée par les chrétiens, provenant non seulement des traditions apocalyptiques, mais aussi de la synagogue avec ses pratiques concernant le culte, ce qui a conduit à l'appropriation de l'observance de la Pâque juive. Même l'observance du sabbat par les chrétiens semble avoir trouvé grâce en Asie. nous constatons qu'à l'époque post-apostolique, à l'époque de la formation de la structure ecclésiastique, les chrétiens juifs de ces régions prennent de l'importance.[11]

À la fin du IIe siècle, Irénée a également noté :

Non seulement Polycarpe fut instruit par les apôtres et conversa avec beaucoup de ceux qui avaient vu le Christ, mais il fut aussi, par des apôtres en Asie, nommé évêque de l'Église de Smyrne, enseigna toujours les choses qu'il avait apprises des apôtres, et que le l'Église a transmis, et qui seules sont vraies. Toutes les Églises asiatiques en témoignent, ainsi que les hommes qui ont succédé à Polycarpe[12].

Tertullien a écrit c. 208 après JC.

De toute façon, les hérésies sont au mieux des nouveautés et n'ont aucune continuité avec l'enseignement du Christ. Peut-être que certains hérétiques peuvent prétendre à l'antiquité apostolique : nous répondons : Qu'ils publient les origines de leurs églises et déroulent le catalogue de leurs évêques jusqu'à présent des Apôtres ou de quelque évêque nommé par les Apôtres, comme les Smyrnes le comptent depuis Polycarpe et Jean, et les Romains de Clément et Pierre ont laissé les hérétiques inventer quelque chose pour correspondre à cela.[13]

Par conséquent, apparemment, l'église de Smyrne était l'une des deux seules qui, selon Tertullien, pouvaient avoir un certain type de succession apostolique. Au milieu du IIIe siècle, cependant, des changements se produisirent en Asie Mineure, et la plupart y devinrent affiliés aux églises gréco-romaines. - Wikipédia


Commentaires

minou le 01 juin 2020 :

la damner. garder ce démon en prison 4ever. R.I.P à l'innocente victime Elizabeth.

Sharon Schaeffer le 25 mars 2020 :

Elle savait ce qu'elle faisait. Il est de notoriété publique qu'elle savait que c'était mal. Elle l'a écrit. Quel que soit son âge, elle devrait être condamnée à mort. Œil pour œil. elle devrait être jugée en tant qu'adulte. Être mis de côté en tant qu'adulte et subir les conséquences de cette pauvre fille innocente et de sa famille.

Lisa Whittington le 14 février 2020 :

Je suis un peu déchiré. D'un côté, elle est mineure et a des problèmes mentaux, mais de l'autre, elle savait mieux. Aurait-elle dû être jugée à l'âge adulte ? Non. Doit-elle être enfermée dans la maison de fous ? Absolument. Tous les signes de maladie mentale sont là. Un coupeur ? Vérifier. Problèmes de colère? Vérifier. Sur la médecine pour les problèmes mentaux? Vérifier. Tous les signes indiquent une maladie mentale. Ils croient que les deux tombes étaient pour les frères. Cependant, elle ne les a pas tués. Cela me fait penser qu'elle a décidé de ne pas tuer les frères parce que dans son cœur, elle ne voulait pas tuer sa famille. Jamais essayé de tuer les grands-parents non plus. Il semble qu'elle montre une certaine émotion lorsqu'il s'agit des membres de sa famille. Je crois que la fille ressent des émotions, mais la façon dont elle les a gérées était mauvaise. Je peux vous dire exactement ce qui va se passer parce que le système judiciaire est tellement farfelu. Elle avait 18 ans lorsqu'elle a commencé sa peine. 8 ans ont passé qu'elle a servi. Je vous garantis qu'ils vont la laisser partir plus tôt. Elle sera probablement licenciée prochainement pour bonne conduite ou appel. Elle ne va pas purger toute la peine. Ils vont probablement penser qu'elle était mineure et qu'elle se comporte bien pour la laisser sortir. Je vous garantis qu'elle sera sortie de prison à 30 ans seulement dans 4 ans. Regardez-moi avoir raison.

Adrien le 18 novembre 2019 :

C'est écoeurant de voir les actions et la façon dont le monde est ! ? Par exemple, ne blâmez pas vos actions sur les drogues familiales ! Je ne pense pas qu'il soit juste qu'un Interney vous ait dit de dire ces choses à la famille ! Je pense que tu ne devrais pas sortir de prison !

Shannon Gehr le 24 octobre 2019 :

Alyssa avait 15 ans. Oui, bien qu'elle ait commis un crime grave, les causes de ses actes ont été complètement ignorées par les forces de l'ordre. Elle est malade mentalement et ils l'envoient en prison. Elle a besoin d'une aide psychiatrique et les gens qui sont payés pour l'aider l'empêchent de répondre à ses besoins. Je la comprends, car j'ai grandi dans un foyer instable avec un abus d'alcool et de drogue non traité. Elle ne mérite pas d'être retenue captive. Elle mérite d'être aidée et libérée sous la surveillance d'un conseiller.

Hoohoolian le 21 mars 2019 :

N'oubliez pas : selon LEFTurds, "Il n'y a jamais de raison de JAMAIS frapper une femme". Qui es-tu pour juger?

Si vous ne croyez pas à ce concept LEFTurd, allez simplement à l'université, regardez CNN, MTV, PMSNBC et Hollywood ordures, votez démocrate tôt et souvent, googlez TOUT, tweetez, aidez à construire Facebook et soyez endoctriné.

Donetta Sifford de Parrott, Virginie le 03 mars 2019 :

Cette histoire est troublante. Je souffre moi-même de maladie mentale et j'ai pris de nombreux médicaments. Je sais toujours que ce n'est pas bien de tuer quelqu'un d'autre. Le fait qu'elle ait voulu savoir à quoi cela ressemblait et qu'elle ait même écrit à ce sujet dans son journal, est la preuve qu'elle savait ce qu'elle faisait. La façon dont elle a nonchalamment écrit "lol" après avoir écrit qu'elle devait aller à l'église montre un manque de remords. La prison à vie est une peine appropriée. Elle n'aura plus jamais la liberté. C'est triste mais bien écrit.

Ric le 17 février 2019 :

De toute évidence, ce qu'elle a fait était mal, mais WOW, Alyssa est une incroyable bombasse. Ah, incroyablement chaud en fait. :)

Même son sourire triomphant dans les mugshots est chaud comme l'enfer.

Mackenzie le 09 janvier 2019 :

J'ai regardé ça le 9 janvier 2019, est-ce qu'elle est hors de pirson parce qu'ils ont dit qu'il pourrait y avoir un pireoul idk comment l'épeler quoi qu'il en soit est-elle?

uwu le 29 novembre 2018 :

il n'y a aucune justification au meurtre. pas du tout.

mais les dommages mentaux qu'elle entreprenait, ne se défoulant que par des habitudes destructrices, n'ont fait que contribuer à ce qu'elle assassine finalement sa demi-sœur.

mauvaise parentalité, manque d'aide, manque de volonté de s'aider soi-même, etc.

J'ai l'impression qu'elle avait vraiment des remords à la fin, mais elle l'a quand même fait

http://eetd2.adp.com/ - Bing le 22 novembre 2018 :

Contrat de services Microsoft

pipi homme le 14 novembre 2018 :

pourquoi n'a-t-elle pas frappé cette cruche

Sherry le 08 novembre 2018 :

D'accord, a-t-elle eu de mauvais parents. Elle est le produit de personnes perturbées. Elle a hérité de mauvaises caractéristiques et a observé un comportement gravement mauvais et a probablement subi des abus. Cependant, à 15 ans, vous devriez avoir développé un semblant de savoir du bien du mal et pouvez faire des choix sur la façon dont vous souhaitez être en tant qu'être humain. Elle a prédisposé les idées morbides et la curiosité. Je crois que certaines personnes sont nées mal et ont de mauvaises idées et intentions de nuire à ceux qui les entourent ou à ceux qu'ils rencontrent à travers les mélanges sociaux. Elle devrait être dans une atmosphère de type carcéral et traitée pour ses instabilités mentales et subir un examen psychologique et des conseils continus. Peut-être qu'après 35 ou 40 ans d'incarcération et de traitement psychologique, il pourrait ou non être possible pour elle d'être libérée sur parole. Cependant, il est également vrai qu'elle ne sera peut-être jamais suffisamment réhabilitée pour réintégrer la société. Elle a un esprit diabolique et dangereux à 18 ans. Je ne voudrais pas que quelqu'un dans ma famille la rencontre et se lie d'amitié avec elle. Comment lui faire confiance ? Il vaut probablement mieux qu'elle reste en prison jusqu'à la mort.

Juste un hasard le 12 octobre 2018 :

Est-ce que quelqu'un sait si c'était au Canada? si oui, la LSJPA est-elle intervenue?

Gerardo J Espinosa. " Le plus sage " le 09 septembre 2018 :

Les psychiatres savent de quoi elle parle, à qui elle s'adresse. quand elle a dit " je les ai étranglés , je leur ai tranché la gorge et je les ai poignardés , maintenant ils sont morts " . Avons-nous des centaines de cas similaires où des victimes de contrôle mental commettent des crimes en blâmant des commandes vocales et en visualisant des images dans leur cerveau. de nombreux témoignages de crimes similaires, les individus accusent de voir des démons et d'autres choses horribles, synchronisés avec des voix dans leur tête avec ce que disent les psychologues " la suggestivité verbale ". qui n'est rien de plus que des ordres ou des commandes. Pourquoi ? . Quand un cerveau est entraîné, et le cerveau à un état mental de prédisposition. les suggestions ne sont pas reçues en tant que demande facultative . le cerveau de l'individu n'est pas conscient du bien ou du mal et obéit. TOUT CECI EST L'HYPNOSE ET LE CONTRLE DE L'ESPRIT. Elle a été utilisée par des malfaiteurs ciblant des individus. Cette fille est innocente. Le tribunal, les juges, les bureaux du procureur, le FBI et les autres services chargés de l'application de la loi le savent.

Janisa depuis la Terre le 18 août 2018 :

Wow. tuer quelqu'un par simple curiosité est insensé. ces histoires de meurtriers d'enfants sont très troublantes

Sean le 16 août 2018 :

Lol certains de ces commentaires sont idiots, lui donner la peine de mort ? Eh bien, c'est la manière américaine, n'est-ce pas smh. Si elle avait eu une meilleure éducation, elle vivrait une vie normale, tous ces gens qui pensent que ce n'est pas pertinent sont stupides. C'est une enfant, un cerveau en développement... je dois lui donner de l'espoir, même si elle ne devrait jamais être libérée, il est prouvé que les médicaments qu'elle prenait provoquent une psychose ! Le système a échoué son grand temps. ils ont eu de nombreuses occasions de le faire, de même que sa famille et tous les médecins tout au long de sa vie. Lol personnes ici pensant qui ont une idée de ma maladie tsk ou de ce que pensait Alyssa. Juste stfu déjà.

Le A le 31 juillet 2018 :

En fait, Alyssa devrait être tuée par tous les moyens, soit par injection létale, soit par peloton d'exécution, car elle ne changera jamais et après 20 ans, elle pourra sortir de prison, encore jeune pour tuer à nouveau. Elle est comme un cancer dans la société. Ce que vous faites aux cellules cancéreuses est terminé et ne permet pas de se propager. C'est le cas pour elle, il faut l'endormir pour qu'elle ne puisse plus faire de mal aux autres. Aussi pour laisser les autres adolescents apprendre de l'exemple. La société serait bien meilleure si la peine était la vie pour la vie. Elle mérite la mort. Parents d'Elizabeth, il est de votre devoir de rendre justice à la cause de votre fille et de vous assurer qu'Alyssa doit être morte de votre vivant. Faites cela comme une faveur à la société et aux générations futures qui en souffriront.

Humain normal le 20 mai 2018 :

Cette personne doit être pendue. Le vrai et le faux, c'est ainsi qu'ils ont grandi, et les excuses mentalement instables sont galvaudées. Elle a pris la vie de quelqu'un, donc la sienne devrait aussi être prise. Elle avait beaucoup de temps pour réfléchir à ce qu'elle allait faire, mais s'en souciait-elle ? Non, elle n'a pas posté. Désolé, ne fais pas de la merde si tu as tué quelqu'un. Est-ce que désolé va ramener la victime à la vie? Non, il a gagné et après. Aussi, désolé ne veut rien dire si vous ne le pensez pas

Mehrdad le 15 mars 2018 :

Donc je ne peux pas comprendre les gens qui pensent que si vous avez 15 ans et que vous tuez quelqu'un de sang-froid, vous ne devriez encourir aucune conséquence, parce que vous êtes un enfant ! Il existe des différences indéniables entre un enfant de 2 ans, un enfant de 10 ans et un enfant de 15 ans. Comment on peut penser qu'une fille de 15 ans ne sait pas le bien du mal.

Valdemar-II le 11 mars 2018 :

"Elle était pleinement consciente de ce qu'elle faisait."

Nan. 15 ans et malade mental.

Lee.ann le 08 mars 2018 :

Je suis tellement fatigué d'entendre que c'est comme ça qu'ils ont grandi. peu importe comment tu grandis. nous savons le bien du mal. elle était pleinement consciente de ce qu'elle faisait. voulait la mort de toute sa famille.

Nadia Ribadu le 15 février 2018 :

Dans le même temps, prenez une éducation flagrante avec plusieurs facteurs environnementaux négatifs et ajoutez-y le fait, prouvé par les neuroscientifiques, qu'un cerveau d'enfant ne se développe pleinement que vers l'âge de 25 ans. Oui, les enfants apprennent souvent le bien du mal. Cela ne signifie pas que tout ce que nous avons appris dans notre enfance est intériorisé et/ou correctement traité lorsque le cerveau n'est pas complètement formé. C'est presque la même chose que de dire que nous ne sommes même pas rationnels jusqu'à un certain stade de croissance, pas complètement, jusqu'à ce que nous soyons de jeunes adultes, de sorte que nos actions d'avant ne reposent sur des structures cérébrales qui ont été complétées ou ont cessé de croître. C'est pourquoi nous ne maîtrisons jamais la délinquance juvénile, qu'il soit même sage d'accuser les enfants comme des adultes. Il&possède un débat. J'ai juste lancé ça pour le plaisir de discuter.

Nadia Ribadu le 15 février 2018 :

L'arrière-plan du tueur, c'est-à-dire l'enfance, pourrait EXPLIQUER ses actions horribles, mais une explication n'est pas une justification. Cela revient à expliquer la cause, et quand on le fait, il n'y a pas d'accord ou de désaccord, simplement la citation de la ou des raisons possibles pour lesquelles une chose se produit. Il n'y a personne qui a répondu à cet excellent article - s'il est dans son bon sens - qui pense que ce que cette fille meurtrière a fait était la bonne chose ! Ils soulignent les conditions et les événements de son expérience qui PEUVENT avoir contribué à ce qu'elle a fait. Certaines raisons de ce qu'elle a fait peuvent être innées, d'autres environnementales. Ni l'un ni l'autre ne l'exonère, en particulier lorsqu'il y a de la malveillance, une conscience de culpabilité et une intention à travers des schémas soigneusement pensés.

Kaz le 12 février 2018 :

Elle est dans un meilleur endroit maintenant. Sosie de Kendall Jenner :)

Kat le 09 février 2018 :

Les gens ici parlent d'enfants qui savent le bien du mal. C'est stupide et insensé de votre part de penser. Croyez-vous que vous savez dans chaque cas ce qui est bien et ce qui ne va pas ? Je peux vous prouver don&apost. Tout est subjectif. Je vis dans un endroit où de nombreux idéaux libéraux sont communs. J'ai aussi beaucoup de leurs idéaux pour ce qui est bien et ce qui ne l'est pas. L'un des sujets dont on parle le plus récemment est le mariage homosexuel. Je crois que les homosexuels sont nés ainsi et qu'ils devraient avoir le droit de se marier. Ma communauté est également très largement d'accord avec cette idée. Cependant, si nous déménageions dans une zone plus rurale à environ 50 miles de moi (où vit ma mère), les opinions du bien et du mal dans cette question sont très différentes. À cette communauté, leur religion et leur éducation leur disent qu'être homosexuel est mal et que le mariage ne devrait être qu'entre un homme et une femme. Ils disent qu'il est faux de permettre aux couples de même sexe de se marier.

Maintenant, vous pourriez soutenir qu'il s'agit d'un problème plus complexe que quelque chose comme faire du mal à une autre personne, mais revenons en arrière dans l'histoire humaine (et même dans l'histoire moderne dans une certaine mesure) : de nombreuses cultures du passé se sont engagées dans des sacrifices humains. Pensez-vous vraiment qu'ils croyaient qu'en accomplissant de telles actions meurtrières, c'était mal ? Bien sûr que non. Regardez le nombre d'États aux États-Unis qui procèdent encore à des exécutions. Pourtant, nous disons aussi que tuer est mal. Vous pouvez & apost l'avoir dans les deux sens. Si vous pensez que faire du mal à autrui est mal, alors vous ne pouvez pas non plus logiquement être d'accord avec la peine de mort, et pourtant beaucoup le font encore. Donc, vous voyez, ces idées sont toutes subjectives. What&aposs right to me, n'est peut-être pas la même chose que what&aposs right to you. Cela a beaucoup à voir avec l'endroit où vous vivez et ce que les autres dans votre propre communauté soutiennent ou ne soutiennent pas.

Brianna le 28 janvier 2018 :

C'est tellement triste. Je me sens mal pour la petite fille assassinée.

Tesfaye le 14 janvier 2018 :

Je veux la connaître mais elle est partie fille

Milena et Ciara jumelles le 25 décembre 2017 :

Yo, je me sens tellement mal pour Alyssa, je comprends son problème, mais c'est la faute de sa mère si elle est droguée

Gary1974 le 31 mars 2017 :

Je travaille dans le sud de la Californie depuis plusieurs années avec des services de protection de l'enfance ainsi que de nombreux autres domaines qui s'occupent d'enfants en difficulté ou maltraités. J'ai vu la maltraitance d'enfants à son paroxysme, et des enfants faire les choses les plus odieuses aux autres, même si la violence physique ou la violence sexuelle. Toutes les personnes impliquées dans cette belle jeune vie de soul&aposs lui ont fait défaut ! De la famille aux amis en passant par les médecins et les spécialistes de la santé mentale. LES SIGNES ÉTAIT LÀ ! En tant que société, nous stéréotypons et étiquetons les enfants à tellement de niveaux que cela me rend profondément malade. Nous jetons des pilules sur un enfant et le renvoyons chez lui avec une étiquette mais pas de solution. Cette affaire a été horriblement traitée à tant de niveaux ! Alyssa a commis un crime horrible, oui, mais cette jeune femme est profondément perturbée et avait besoin de l'aide et du soutien de tous ceux qui l'entourent. J'ai vu de jeunes enfants qui ont subi les abus les plus écoeurants à la maison ou ailleurs, physiques ou sexuels. Ces enfants passent par le système déplacés de tout ce qu'ils savent, envoyés vivre avec des étrangers dans la plupart des cas pour faire certaines des choses les plus horribles aux autres. La plupart de ces enfants dont je parle étaient parmi les enfants les plus adorables avec qui j'ai jamais travaillé, mais continuez, pilules à la main, étiquetées , pour détruire leur vie et celle des autres. Alyssa N'AURAIT PAS DU ÊTRE ESSAYÉE EN TANT QU'ADULTE, AURAIT DU ÊTRE CONSIDÉRÉE INADAPTÉE AU PROCÈS ET AURAIT DU RECEVOIR L'AIDE QU'ELLE MÉRITAIT SI DÉSÉRÉMENT ! C'est une personne vraiment malade, et cela me brise le cœur qu'elle, enfant avec tant de problèmes, doive être jetée sans arrière-pensée. Mon cœur se brise pour cette âme perdue, Alyssa.

Votre maman le 30 mars 2017 :

Votre maman le 29 mars 2017 :

c'est une belle histoire qui m'a raconté certaines choses et celui qui a écrit c'est un grand écrivain/auteur

Tony Ray le 25 janvier 2017 :

jaynie2000 cela n'a rien à voir avec la génétique, c'est tout à voir avec le fait que ses parents ne l'élèvent pas parce qu'ils sont des perdants salauds dont les parents n'ont pas réussi à les élever et ainsi de suite.

Wendy le 16 septembre 2016 :

Je pense que dans certains cas, la négligence abusive de l'enfance, etc. peut avoir de graves conséquences chez les enfants. De plus, cette fille n'était pas bien, elle n'a pas reçu l'aide dont elle avait besoin. Elle a été mise sous antidépresseurs. Puis c'est parti pour faire face. Le médicament aurait pu causer toutes sortes de gâchis chez un enfant. Certaines personnes font de grosses erreurs comme le meurtre et ne sont pas mauvaises. Et certaines personnes sont méchantes. Je ne pense pas que cette fille est mauvaise oui un acte mauvais provoqué par une vie d'être mal aimé et pas soigné correctement.

Maman le 17 août 2016 :

Alyssa est une personne très malade ! Honte à sa mère de ne rien faire. J'espère qu'elle restera en prison le reste de sa vie naturelle ! Elle a besoin de se faire fouetter le cul pour voir si elle aime la douleur infligée à son cul fou

Eva le 27 juillet 2016 :

Même à 12 ans. Les enfants distinguent le bien du mal. Nous avons tous appris dès notre plus jeune âge qu'il est mal de blesser les autres. Vous ne pouvez pas laisser un jeune de 15 ans assassiner violemment un innocent de 9 ans, puis dire qu'il était trop jeune pour savoir que c'était mal. NON, je dis NON ! Savoir ne pas nuire aux autres est un concept de base très simple. Même un enfant de 5 ans le sait.

attend le 24 avril 2016 :

J'ai tout simplement adoré cette histoire et la façon dont vous l'avez écrite est phénoménale, cette histoire m'a donné la chair de poule et j'ai eu l'impression d'être emmenée à cet événement lorsqu'elle la tuait brutalement (j'avais l'impression d'être là mais je ne pouvais pas l'arrêter. Je suis vraiment tombée mauvais pour les deux, le fait est que ce n'est pas de sa faute non plus, elle était juste malade mentalement c'est la raison pour laquelle les tuteurs d'un enfant devraient vraiment surveiller de près les enfants non seulement sur leurs conditions physiques mais mentales aussi parce qu'ils sont juste du genre stupide, ils ne savent pas vraiment ce qui est bon pour eux et ils découvrent qu'il y a quelque chose qui ne va pas, alors ils devraient immédiatement les prendre pour le meilleur traitement possible. C'est tout ce que j'ai à dire

de A à Z le 19 février 2016 :

Je me sens mal pour Alssya mais cela ne devrait pas être une excuse pour tuer un enfant de 9 ans. Elizabeth n'a pas pu aller à l'université, se marier ou avoir des enfants et des petits-enfants. Elle ne peut pas vivre sa vie à cause d'Alssya. Alssya non plus parce qu'elle a tué.

Elle l'a fait parce qu'elle voulait savoir, et sachant que c'était mal et mal. Mais elle l'a fait quand même. Elle mérite d'aller en prison à vie.

ronald le 10 février 2016 :

elle voulait savoir ce que c'était que de tuer quelqu'un. est l'excuse imitatrice qu'un garçon de 10 ans a invoquée lorsqu'il a fracassé la tête des enfants avec une grosse pierre. le discours si je pouvais la ramener, je le ferais, elle a oublié de le dire pour que je puisse la tuer à nouveau.

Desdémone le 05 décembre 2015 :

Vous savez que la "fin est proche" lorsque vous voyez la société se sentir plus sympathique envers les motifs d'un psychopathe que l'injustice d'une vie d'innocent et d'apostrophe inhumaine et brutale.

Monde et gens malades, malades, dégoûtants !

Je suis si heureux d'avoir consciemment choisi de ne pas avoir d'enfants !

Jésus avait tellement raison quand il a dit "Le mal sera appelé le bien et le bien sera appelé le mal à la fin des temps"! Les commentaires ici reflètent parfaitement cette prophétie ! Peu importe le genre d'enfance misérable que vous avez, rien, et je dis que RIEN au monde ne peut justifier qu'une vie innocente soit prise brutalement !

Si vous sympathisez avec ce monstre à cause de son "enfance difficile" (qui était même si mauvaise comparée aux pires cas que j'ai moi-même vus), vous êtes aussi malade et sans âme qu'elle ! Période.

RIEN ne justifie un acte aussi brutal. RIEN. Aucune enfance difficile, si misérable soit-elle, ne peut justifier une telle brutalité ! De plus, la souffrance fait de vous une personne sympathique de toute façon, parce que vous savez à quel point ça fait mal, alors vous ne ferez pas la même chose à votre prochain - si vous êtes une personne décente.

Si vous n'êtes pas d'accord avec cela, vous devriez être enfermé vous-même !

Aakriti le 29 juillet 2015 :

Le débat qui se déroule dans la section des commentaires est très convaincant, j'ai donc décidé de participer.

Oui, Alyssa a fait quelque chose d'horrible et inavouable. C'était un acte dégoûtant de folie inhumaine. Oui, Elizabeth était très jeune et innocente et ne méritait en aucun cas le sort qu'elle a eu. Mais ce que je pense que vous oubliez tous ici, c'est qu'Alyssa n'était pas, en fin de compte, juste une fille de quinze ans. Elle était un résultat. Une conséquence de plusieurs troubles mentaux, des pressions de la société et d'une enfance pourrie. Ce genre d'enfants, sans soutien familial adéquat, est toujours obligé de grandir trop vite. Ils peuvent soit devenir des êtres humains formidables et respectables, soit devenir déprimés et incapables de faire face.

Je le répète, ce qu'a fait Alyssa était ignoble. Elle n'est pas une victime dans ce meurtre. Cependant, elle est victime dans les circonstances de sa vie. Elle est victime de son environnement et de son éducation. Qu'est-ce qu'un adolescent de quinze ans, à part les valeurs familiales et les influences des médias et des amis ? Les gens ne développent une personnalité durable et durable que plus tard dans la vie. Elle ne méritait certainement pas d'être jugée en tant qu'adulte. Un adolescent mentalement stable dans les mêmes circonstances a peut-être été jugé comme un adulte, mais cela . C'est inacceptable. Elle aurait dû être jugée comme l'enfant qu'elle était, légalement et moralement. Chaque personne mérite une seconde chance, surtout si elle n'était pas dans sa tête lorsqu'elle a commis l'acte. Elle aussi mérite une opportunité d'être une personne totalement différente, quelqu'un qui peut un jour contribuer positivement à la société. Mais il semble qu'elle n'en aura peut-être plus l'occasion.

shoa le 29 juillet 2015 :

McKenna Meyers le 10 juillet 2015 :

Je me demande si elle recevait des soins de santé mentale en plus d'être mise sous Prozac. Il semble qu'il y ait eu de nombreux signes avant-coureurs indiquant qu'elle était mentalement dérangée et qu'elle avait besoin d'une aide majeure – très probablement un traitement hospitalier. Les grands-parents élevant leurs petits-enfants n'est certainement pas idéal, et je suis sûr que les grands-parents se sentent souvent dépassés, isolés et stressés.

Ok, ok le 14 avril 2015 :

elle savait ce qu'elle faisait, elle l'a dit dans son journal "Dès que vous aurez surmonté l'ohmygawd, je ne peux pas faire ce sentiment. " la preuve qu'elle savait que ce qu'elle faisait était mal, mais elle l'a quand même fait. c'était comme si elle venait de le faire sans savoir où elle avait prévu de le faire assez pour creuser deux tombes, l'une n'étant pas terminée à cause des rochers et l'autre pour enterrer quelqu'un. IL N'Y A AUCUNE EXCUSE POUR CE QU'ELLE A FAIT. C'est une meurtrière et elle savait ce qu'elle faisait. Elle avait des gens qui s'occupaient d'elle et qui essayaient de lui apporter l'aide dont elle avait besoin, elle ne l'a tout simplement pas prise. La seule victime ici est cette fille de neuf ans qui ne grandira jamais, et ne pourra jamais vivre sa vie et celle de ses parents, mais pourtant Alyssa le fait même si en prison elle vit une vie meilleure que celle que cette petite fille n'aura jamais.

À tous les gens stupides qui pensent que ce qu'elle a fait était justifié, vous êtes tout aussi malade qu'elle. Que diriez-vous si c'était votre petite sœur, votre cousine, votre fille, quelqu'un que vous connaissez et aimez. Elle n'avait pas le droit de prendre cette vie.

Alyssa s'en sort facilement. Elle a toujours sa vie, qu'elle le veuille ou non.

Hendrika de Pretoria, Afrique du Sud, le 28 janvier 2015 :

C'est horrible de penser qu'un enfant peut être aussi dérangé. Je pense qu'elle ne devrait jamais obtenir de libération conditionnelle. Dans son état mental, il se peut que cela se reproduise.

Raquel L Pierson de Lancaster Ca le 22 janvier 2015 :

C'est vraiment déchirant, mais très bien écrit !

darron le 04 septembre 2014 :

- le 21 mai 2014 :

Kalaichelvi Panchalingam de PETALING JAYA le 08 mai 2014 :

La soudure n'est pas ce qu'elle paraît. Sous ce que nous considérerions comme normal, se trouve une couche de ténèbres qui peut blesser et tuer. Cette fille est-elle à blâmer ou aurait-elle pu être aidée. Il est trop facile de pointer du doigt et de jouer le jeu du blâme ou même de dire qu'elle est née méchante. Nous ne saurons jamais si elle aurait pu être sauvée. Qui sait de quoi demain sera fait.

Thelma Albert d'Allemagne le 31 mars 2014 :

OMG! Quelle horrible histoire triste. Merci pour ce partage.

Martin le 20 février 2014 :

Comme je l'ai toujours dit. ils ont besoin de construire une communauté sécurisée par des murs, etc. que toute personne qui siège à une commission des libérations conditionnelles ou pense que quelqu'un comme celui-ci devrait être libéré et lui permettre de partager sa famille avec ces meurtriers réincarnés pendant au moins 2 ans. Ensuite, voyez combien de meurtriers obtiennent une libération conditionnelle. Je pense toujours à ce gars qui a amputé les bras ou les jambes d'une fille, l'a laissée mourir, et elle a survécu. Ils ont finalement libéré ce cafard en liberté conditionnelle en Floride et peu de temps après, il a assassiné une prostituée. Je suis désolé pour la famille des enfants de 9 ans, tant d'énergie gaspillée pour son meurtrier.

anitamw le 29 janvier 2014 :

J'habitais à Jefferson City lorsque cela s'est produit, je connais très bien la région. Ce fut une tragédie pour toutes les personnes impliquées, en particulier Elizabeth et sa famille. Lire les gens qui disent la pauvre Alyssa me rend fou. Elizabeth n'avait que neuf ans. Sa mère ne la voit pas grandir. Pourquoi a-t-elle creusé deux tombes ? Nous ne le saurons peut-être jamais. Ce que nous savons, c'est qu'Alyssa a commis ce crime - pour savoir comment cela se sentirait - et apos&aposahmazing&apos&apos était sa réponse.

Sur le plan personnel, sa peine m'a exaspéré. Pourquoi? Parce que je pense que c'est une injustice flagrante, quel que soit l'âge qu'elle avait au moment où elle l'a commis. Quinze ans est assez vieux pour savoir mieux, peu importe à quel point votre enfance est mauvaise, le meurtre est mal. Je prie pour la famille Elizabeth&aposs tous les jours. Ils ont été bouleversés par cela. Le Missouri l'a laissée tomber, sa mère et tous ceux qui se souciaient d'elle. J'espère juste que la commission des libérations conditionnelles ne laissera jamais Alyssa sortir de prison. Les gens qui tuent pour « apos&apos&apos » découvrir ce que cela fait&apos&apos&apos ne devraient pas marcher en liberté. Déjà.

kirsten le 29 novembre 2013 :

Je ne peux tout simplement pas trouver la sympathie pour me soucier du fait que cette adolescente est maintenant emprisonnée, je ne cautionne pas son crime de toute façon, je me fiche de son âge. Si c'est intentionnel, si l'un va là-bas pour nuire à un autre avec l'intention de prendre une vie, je m'en fiche s'il y a 10, 11, il n'y a aucune excuse. Même pas une mauvaise éducation, oui une mauvaise éducation est tragique mais un million d'autres familles la traversent et vont bien. Maladie mentale ou non, imaginez que c'était votre fille, nièce ou petite-fille innocemment emmenée pour l'expérience d'un autre enfant avec la mort.

Wayne Joel Bushong d'Amérique le 09 juillet 2013 :

Ceux qui sympathisent avec le tueur doivent repenser. Seriez-vous sensible à un chien enragé ? sûrement pas! Les tueurs comme celui-ci dans la société sont dérangés, peut-être à cause d'abus, ou de cellules cérébrales foutues, ou de déséquilibres chimiques dans le corps ou autre, de toute façon, ils sont foutus et doivent être retirés de la société. Beaucoup d'entre nous ont été maltraités dans leur enfance et nous menons une vie aimante normale. passer à autre chose!

Yves le 08 juillet 2013 :

Wow. Quelle histoire troublante. Alyssa a été malmenée dès le début, bien sûr, mais comment on en arrive au point d'être meurtrier, je ne sais pas. Tout ce que je sais, c'est que cette histoire me rend très triste. Deux vies gâchées.

Je me demande si une thérapie intensive aurait pu aider Alyssa. Je pense que lilyfly a fait des commentaires valables. Certaines drogues ont des effets horribles, en particulier sur les jeunes. Cependant, je crois comprendre que les médecins maintiennent toujours la dose très faible pour cette raison.

Caleb le 27 janvier 2013 :

"Je&aposm n'a que quinze ans, mais je connais le bien du mal, elle aussi."

Facile pour vous de dire. Vous n'étiez pas dans son esprit, vous pouvez donc savoir qu'elle a compris le bien du mal. Beaucoup de gens don&apost. Vous prenez tout à fait pour acquis la formation morale et les mécanismes moraux qui fonctionnent bien que vous avez eu la chance de recevoir, et je pense que vous ne vous appréciez pas et ne vous ignorez pas. Il n'y a aucune "excuse" pour le meurtre, bien sûr, mais à mes yeux aucun d'entre vous n'est meilleur qu'elle, pour dire des choses comme comment elle devrait "rot." arrivera à une attitude moins vengeresse de cette fille troublée, et plus reconnaissante et consciente du fait que votre esprit et votre cœur ont été dotés d'une boussole morale que vous, à partir de maintenant, supposez aveuglément que tout le monde l'obtient nécessairement aussi.

Josué le 07 décembre 2012 :

Je ne peux pas croire que certaines personnes ici appellent Alyssa une victime. Elle a donc eu une maladie mentale et une vie difficile, cela ne lui donne pas le droit de tuer quelqu'un. Et ce n'est certainement pas une excuse. Elle devrait pourrir en prison et ne plus jamais revoir la lumière du jour. Vous ne pouvez justifier un meurtre à cause de la dureté du monde, je n'ai que quinze ans, mais je connais le bien du mal, elle aussi. Si vous envisagez de tuer, vous devriez chercher de l'aide et ne pas aller jusqu'au bout, mais lorsque vous tuez une personne innocente, il ne devrait y avoir aucune pitié. Elle a admis avoir tué cette petite fille, bam procès pour prison à vie. Quiconque pense qu'elle est une victime autant que cette petite fille devrait peut-être se faire aider.

Josh le 07 décembre 2012 :

Comment peut-il y avoir une possibilité de libération conditionnelle? Parce qu'elle a un enfant ? Ou parce qu'elle s'est excusée ? Je pense qu'elle devrait être condamnée à la prison à vie et qu'elle ne l'ait pas. Tu prends une vie, tu abandonnes la tienne.

Secoue le 07 octobre 2012 :

Ne va pas bien pour dire ce qu'elle est.

Un monstre, rien de plus, rien de moins, et la grand-mère Elizabeth&aposs a raison. Elle devrait avoir une autre chance de sortir de prison quand Elizabeth reviendra de sa tombe.

msnewone41 le 07 octobre 2012 :

Elle en a creusé deux parce que le premier était trop rocheux. C'est ce qu'elle m'a dit.

kavanagh le 12 juillet 2012 :

Encore une fois très bien écrit. Malheureusement, je ne pense pas que cela puisse être imputé à la maladie mentale dans mon opionin. Environ 1 personne sur 4 souffre d'une forme de maladie mentale, mais juste parce que vous êtes diagnostiqué ou non, ne vous transforme pas en tueur. Cela a été prémédité n'était pas un acte de violence avec quelque motif que ce soit ou n'était pas et elle n'a pas agi sur excès. Oui, elle a besoin d'aide mais je pense qu'elle est diabolique, elle a assassiné une petite fille innocente qui avait peur du noir. smh

Lillian K. Staats de Wasilla, Alaska le 25 juin 2012 :

C'est horrible. Non, elle n'a pas du tout de laissez-passer. J'ai un trouble dépressif majeur et je prends des médicaments depuis mes vingt ans. Je n'ai jamais blessé personne, y compris moi-même.

Néanmoins, je dirai que les docs m'ont essayé sur Prozac, et j'ai failli me suicider. Cela a eu un effet négatif immédiat.

Encore une fois, il n'y a absolument aucune excuse, mais je dis que les médecins qui ne surveillent pas de près les effets d'une ordonnance sur un patient mental jouent à la roulette russe, et que les médecins ne comprennent tout simplement pas ce que font certains de ces médicaments, ou sont capables de le faire. Faire.

Sous-jacents à sa dépression se trouvaient des traits violents, et cela aurait dû être pris en considération.

Merci pour ce Hub, bien qu'il ait coloré toutes les personnes souffrant de troubles mentaux en meurtriers ou en meurtres potentiels.

Michelle-étudiante en criminologie le 07 juin 2012 :

Je ne peux pas croire que quelqu'un dise "PAUVRE ENFANT". Elle a obtenu la vie avec une possibilité de libération conditionnelle, ce qui est inférieur à ce qu'obtiennent beaucoup d'adolescents qui tuent accidentellement quelqu'un (regardez "When Kids Get Life"). De plus, elle devrait CERTAINEMENT être jugée à l'âge adulte. C'est pourquoi la loi est en place, pour des gens comme elle. Quelles que soient les circonstances de sa vie, elle doit être enfermée à vie, en raison de sa menace pour la société. De plus, elle est jugée en tant qu'adulte, mais les jeunes délinquants peuvent être condamnés à mort, alors je dis qu'elle s'en est sortie facilement. En fait, j'ai rencontré cette fille une fois et on peut dire qu'elle a eu une mauvaise "aura". C'est vraiment bizarre à expliquer. Il y a beaucoup de théories sur la criminologie, mais un aspect ne peut pas expliquer toute la situation. Peu importe à quel point sa génétique était "mauvaise", cela ne peut pas être considéré comme une cause à effet. Elle a commis un meurtre. Elle n'était peut-être pas bien mentalement, mais elle savait manifestement ce qu'elle faisait et l'appréciait. C'est malade. Une menace pour la société.

Kristyl le 03 juin 2012 :

C'est horrible ce qui est arrivé à Elizabeth, mais à bien des égards, Alyssa est aussi une victime. Elle était clairement horriblement perturbée et manquait d'amour et de soutien. Maintenant, toute sa vie est terminée. Pauvre gosse.

Mariella le 04 mai 2012 :

Je prépare actuellement un document de recherche sur le sujet des mineurs ayant une chance de libération conditionnelle, alors qu'ils sont impliqués dans des affaires de meurtre. Merci beaucoup pour cet article instructif :)

xizej le 20 avril 2012 :

maintenant tuez-la pour qu'elle sache ce qu'elle a ressenti à mourir, n'est-elle pas curieuse ?

Fleur le 10 avril 2012 :

DaleH le 04 avril 2012 :

Je suppose que la question que nous devons tous nous poser, c'est quand allons-nous accepter que ce n'est pas un trouble mental, et que les gens, même les jeunes, sont capables d'actes calculés et de torture ? Quand accepterons-nous qu'il y a du mal dans le monde ? Bien sûr, s'il y en a, alors finalement il y a aussi du bon, et des choix sont faits pour suivre un côté ou l'autre. Dans ce cas, le tueur A CHOISI de le faire. Elle y a pensé, s'est attardée dessus et a été émotionnellement titillée par tout cela. Elle a décidé de le faire, et elle l'a fait. Maintenant, nous pleurons tous sur l'équité, mais cette situation n'a pas d'équité. Il n'y a pas de bonne fin en soi. Doit-elle payer pour le crime ? OUI. Qui est à blâmer pour tout cela? Elle est. Qui a tué? Elle l'a fait. Qui répondra à Dieu ? Elle va.

Antonia Monacelli (auteur) de l'Ontario, Canada le 02 avril 2012 :

Adolescents ou pas, ils sont encore des enfants. Il y a évidemment une grande différence entre un enfant de 10 ans et un enfant de 15 ans, mais cela ne rend pas l'un ou l'autre moins un enfant. Quelqu'un ne devient pas légalement adulte avant d'avoir 18 ans pour une raison.

Aussi adolescent ou non, le cerveau n'est pas complètement développé chez les personnes de cet âge. Ils ne sont pas capables de la même rationalisation ou compréhension, ils n'ont pas non plus développé le contrôle des impulsions ou ont les mêmes capacités émotionnelles qu'un adulte.

Audri le 01 avril 2012 :

J'ai vu mon père lire cette histoire il y a quelque temps. Il n'arrêtait pas de me regarder d'un air inquiet. Seulement parce que nous nous ressemblons et que j'ai fait plusieurs tentatives de suicide. Je trouve cette histoire passionnante. Bien qu'elle aurait dû être condamnée en tant que mineure, les hormones y ont probablement contribué. En plus de grandir comme ça devait être difficile, elle aurait dû voir un conseiller en dehors de l'école qui était capable de s'occuper d'enfants comme ça. Je suis désolé pour elle.

Alexis le 01 avril 2012 :

Pourquoi donc considérons-nous encore les adolescents comme des enfants dans notre société ? Un adolescent de 15 ans est un adolescent, PAS un enfant, il y a une grande différence.

Magie77 le 30 mars 2012 :

Merde, elle est super chaude. Quel gâchis.

Alyssa Bustamante Haine ! le 29 février 2012 :

Merde. Elle a l'air tellement sexy mais a une mauvaise personnalité !

hosa le 13 février 2012 :

ce commentaire était destiné à l'origine dans abcnews mais il donne une erreur.

Je suis à 100% d'accord avec pricelessmiss, sauf que je base cette opinion sur l'EXPÉRIENCE. Oui, j'ai déjà traversé cette phase de drogue et j'ai réussi à y échapper et à maintenir ma santé mentale. ce médicament (et tant d'autres) vous ferait faire des choses que vous feriez normalement, ils modifient le flux naturel d'hormones vers le cerveau (dopamine, sérotonine, etc.) et vous sentez que vous voulez faire quelque chose d'extrême pour vous sentir vivant et épanoui . je blâme la société. libre Alyssa.. MORDEZ-MOI.

Dwi le 11 février 2012 :

l'âme doit payer avec l'âme.

Soins d'un œil anonyme le 11 février 2012 :

Et alors? lol J'ai vraiment laissé échapper un petit rire quand j'ai lu cet article. o_o

Je ne suis pas assez fou pour tuer qui que ce soit, mais je ne me soucie pas de ces personnes autant que vous le pensez. Je veux qu'elle sorte de prison parce qu'un homme et une femme attardés avaient un enfant qui avait besoin d'aide et qu'on n'en avait pas. Je ne la blâme pas. Aucun humain ne demande de l'aide directement lorsqu'il a une vie telle qu'Alyssa&aposs. Si quoi que ce soit, je blâme les passants.

Marguerite le 10 février 2012 :

Soignez d'un œil anonyme vos notions et déclarations selon lesquelles vous serez plus heureux quand elle sortira de prison sont ridicules, déconnectées de la réalité et indifférentes à la fille décédée et à sa famille. Votre idée de tarte dans le ciel mènera à l'ANARCHIE dans la société. Alyssa est un être humain qui mérite l'amour de Dieu oui. mais "donnons à César ce qui appartient à César et donnons à Dieu ce qui lui appartient".

Cette fille a vicieusement étouffé la vie d'un enfant. La race humaine ne pourrait pas fonctionner si tous ceux qui avaient une vie difficile s'en prenaient de cette façon. Une histoire sanglante ne donne pas le droit de prendre une vie QU'ELLES N'ONT PAS CRÉÉE.

Alyssa a choisi de tuer et doit se venger de la société. sa rééducation n'est PAS PERTINENTE (et si les experts disaient qu'elle est "réhabilitée" en 6 mois. ). Vous avez la possibilité de lui rendre visite en prison pour lui montrer l'amour de Dieu (et oui. Sa miséricorde et son pardon sont à sa disposition). Mais il y a des conséquences pour les actions même face à l'amour. La société ne pourrait pas fonctionner s'il en était autrement.

Soins d'un œil anonyme. le 10 février 2012 :

Je serai beaucoup plus heureux quand elle sortira de prison.

Maintenant, aussi narcotique que soit cet acte, je ne la blâme pas pour de telles actions prises en raison des multiples indécences dont elle était entourée dans sa pauvre vie. Tout le monde par la loi voit un meurtrier. Par psych et amour, je vois une âme qui pleure. Cela ne me dérangerait pas de l'avoir chez moi, pour dormir, manger et boire, et être aimé. La première règle qui serait faite, cependant "Si vous allez me tuer, laissez-moi vous embrasser avant de le faire."

Merci et bonne vie à tous.

conférencier invité le 09 février 2012 :

Malheureusement, la plupart des gens dans la société sont très mal informés lorsqu'il s'agit de cas comme celui d'Alyssa.

Je recommande fortement de lire le livre (énuméré ci-dessus) "Enfants à haut risque sans conscience". C'est un excellent livre et devrait être une lecture obligatoire pour tous les parents, les autorités de protection de l'enfance, les pédiatres et le personnel scolaire.

Il explique très clairement et de manière concise comment une conscience se forme au cours des premières années de la vie, et si l'enfant a une perturbation grave pendant cette période avec le ou les principaux dispensateurs de soins, cela empêche la conscience de se développer, et si cela se produit, une fois l'enfant devient un adulte, il n'y a aucun moyen de "grandir" une conscience plus tard dans la vie.

C'est de là que viennent nos Ted Bundy&aposs et Charles Manson&aposs, et si on leur permet de retourner dans la société, malheureusement, Alyssa n'aura TOUJOURS aucune conscience et sera tout à fait capable de tuer à nouveau.

Mojozilla, moi aussi j'ai eu une enfance moins que parfaite, un parent est décédé et mon parent restant était abusif. Je suis aussi une survivante d'abus sexuels. Je suis une personne très aimante et attentionnée avec une conscience, donc je crois qu'il y a d'autres facteurs qui jouent dans la survie et la gravité de la participation de la conscience d'une personne, comme l'intelligence, et s'il y a un lien avec quelqu'un d'autre que le soignant qui peut aider l'enfant en pleine croissance.

Il existe un spectre très large allant de la moralité parfaite comme chez Albert Schwietzer et Mère Thérèse, avec de nombreuses étapes sur le chemin menant à un meurtre comme Alyssa (il y a un graphique très facile à comprendre expliquant cela dans le livre).

Bien que je sois désolé pour Alyssa, je compare cela au sentiment que j'aurais pour un animal sauvage vicieux qui me tuerait si je le laissais sortir de sa cage.

Alyssa peut avoir une vie dans les limites d'une prison (il serait plus approprié et juste pour elle d'être dans un établissement de santé mentale ou un autre endroit qu'avec des criminels endurcis beaucoup plus âgés, au moins jusqu'à ce qu'elle ait plus de 21 ans). Elle peut lire, écrire des histoires ou des livres, apprendre de nouvelles choses, dessiner ou faire d'autres activités, faire de l'exercice, regarder la télévision, etc. sans risquer de tuer quelqu'un d'autre.

Le livre donne des explications détaillées sur la façon dont, jusqu'à présent, personne dans le monde de la psychiatrie, de la sociologie ou de la médecine n'a réussi à réhabiliter une personne sans conscience et jusqu'à ce que quelqu'un le fasse, des personnes comme ça, quel que soit leur sexe ou leur âge, doivent être tenu à l'écart de la société.

Mojozilla le 09 février 2012 :

Il y a beaucoup, beaucoup de victimes ici. Une chose est claire, au milieu de toutes les spéculations et opinions. Alyssa Bustamante devrait rester en prison indéfiniment, pour s'assurer qu'elle ne fasse plus de mal aux enfants. Même si elle était elle-même une enfant lorsque cela s'est produit, la plupart des tueurs d'enfants fantasment sur la possibilité de commettre ces types de crimes. et sont poussés compulsivement à les commettre. Les meurtriers peuvent-ils vraiment être réhabilités de toute façon ?

J'ai grandi dans et hors de famille d'accueil, j'ai eu des parents toxicomanes, j'ai été abusé émotionnellement, physiquement et sexuellement quand j'étais enfant. mais je n'ai jamais eu le fantasme de tuer un autre être humain :( Je pense que l'envie de tuer une autre personne est quelque chose de profondément enraciné et incurable.

Marguerite le 09 février 2012 :

Cette fille est possédée par un démon. clair et simple.

camikaso le 09 février 2012 :

comment les gens peuvent-ils être désolés pour cette fille.. elle avait prévu de tuer quelqu'un, a creusé 2 tombes. à elle.. si elle a suffisamment grandi pour planifier un meurtre, alors elle a suffisamment grandi pour faire le temps. elle n'avait aucun remords s'en est vanté dans son journal, donc je n'ai aucun remords pour elle, elle devrait être mise à mort. Faites attention à quel point quelqu'un est malade, ce n'est pas une excuse pour commettre un meurtre.

partagé1 d'Indonésie le 09 février 2012 :

C'est très triste. J'espère que cela n'arrivera pas, ils étaient tous les deux des enfants et des adolescents. Ce qui m'arrive n'est pas indépendant de l'affection parentale, peut-être qu'Allyssa veut leur attention, mais la réalité ne l'est pas. Mon éducation religieuse les aidera aussi à avoir une bonne morale. Dieu miséricordieux, en tant que frère aîné, je prie pour qu'ils aient tous les deux reçu des instructions.

yeux pétillants le 09 février 2012 :

elle me rappelle beaucoup moi. Je veux dire, je ne suis pas un meurtrier, mais je suis aussi une adolescente souffrant de dépression majeure et de trouble de la personnalité limite. son prozac aurait très bien pu l'aider lorsqu'il s'agissait de manquer d'empathie pour tuer quelqu'un, mais elle savait évidemment ce qu'elle faisait depuis un certain temps.

les gars, mes problèmes mentaux m'ont forcé à abandonner mon lycée et à reporter mes projets d'université. J'étais une personne qui s'épanouissait en classe, obtenait d'excellentes notes, faisait de grands rêves, etc. le traitement que j'ai subi -- pour la plupart -- a été traumatisant, pas utile.

SURVEILLEZ LES SIGNES DE DÉPRESSION et d'autres maladies mentales chez vos proches. c'est très réel. dans le cas de la fille de cette histoire, un meurtre aurait pu être évité si quelqu'un avait pris ses menaces au sérieux. borderline provoque des émotions INTENSES et vous fait facilement sauter dans le train de fous dans votre tête, si vous voyez ce que je veux dire. il faut plus de sensibilisation.

L. le 09 février 2012 :

Je crois qu'en écrivant "them/their/they" dans son journal, elle parlait de la victime d'une manière non spécifique et sans genre. Elle dit qu'elle l'a fait parce qu'elle voulait savoir ce que c'était que de tuer. Pour moi, cela signifie que c'était sa première fois. Juste mes pensées.

s. le 09 février 2012 :

Pourquoi dit-elle « Je les ai étranglés, je leur ai tranché la gorge et je les ai poignardés maintenant qu'ils sont morts ». A-t-elle tué quelqu'un d'autre ?

Garmonbozia le 08 février 2012 :

Des incidents similaires à celui-ci sont de plus en plus fréquents dans notre pays, grâce à notre ignorance du fait que la plupart d'entre nous sont des toxicomanes, des abrutis et autres. Plus de 75 % d'entre nous acceptent de planer tous les jours de la semaine. C'est là que nous mène notre patrie de la terre courageuse de la liberté.

Très triste le 08 février 2012 :

Cette jeune femme s'est visiblement trompée avant de commettre ce crime horrible. Et il y a beaucoup de gens que vous pouvez potentiellement blâmer pour cela (ses parents, ses grands-parents, ses professeurs, son pasteur, etc.). Mais à la fin de la journée, aucune de ces personnes ne lui a dit "hey - pourquoi ne pas aller commettre un meurtre juste pour voir ce que ça fait". De plus, il y a beaucoup d'autres personnes dans ce monde qui passent par des enfances tout aussi perturbées et qui, d'une manière ou d'une autre, décident de commettre un meurtre pour avoir un frisson. Elle a pris cette décision elle-même et elle seule en porte l'entière responsabilité.

La victime est la fillette de 9 ans qui a eu la gorge tranchée et sa vie étranglée par une fille plus âgée qu'elle connaissait probablement et qu'elle admirait. La victime n'est pas le meurtrier aujourd'hui âgé de 18 ans.

Marie le 08 février 2012 :

C'est tellement triste. Comment quelque chose n'aurait-il pas pu être fait avant que cela ne se produise. Pour dire à un ami, vous vous demandez ce que c'est que de tuer quelqu'un ET d'afficher votre passe-temps comme tuer des gens pour que tout le monde puisse le voir. De toute évidence, elle aurait dû être considérée comme une menace. Aucune personne sensée ne dirait cela même si elle le pensait.

karma le 08 février 2012 :

à qui fait-elle référence à eux/leurs/ils ?? la victime n'était qu'une seule personne. Quelqu'un, une idée ??

Robert le 08 février 2012 :

Justice a été rendue dans une certaine mesure ! Alyssa Bustamante a été condamnée à la réclusion à perpétuité avec possibilité de libération conditionnelle plus 30 ans. La partie de 30 ans se déroulera consécutivement avec la condamnation à perpétuité. Le jeune meurtrier passera de nombreuses années mémorables en prison tout en apprenant les subtilités de l'étiquette en prison.

Pour les idiots qui croient à tort que Mme Bustamante est en quelque sorte une victime dans cette horrible affaire, je suggère la patience. Sa possibilité de devenir une vraie victime commencera après qu'elle aura fait la connaissance de certains de ses codétenus.

cils le 08 février 2012 :

Je ne peux pas croire que les gens pensent réellement qu'elle mérite de la sympathie ! Elle n'a pas commis un délit mineur, elle a assassiné quelqu'un et l'a planifié en faisant déjà creuser les tombes. Quel que soit son âge, elle devrait être jugée à l'âge adulte. Seriez-vous aussi compréhensif si votre enfant avait la gorge tranchée et étranglé par ce monstre ?

Terry le 08 février 2012 :

Elle est gravement malade mentalement. Don&apost tuez-la.

pleure le 08 février 2012 :

J'ai vu beaucoup de personnes différentes sous de nombreux angles différents et je suis une personne très empathique. Je me souviens d'avoir 12 ans et d'avoir entendu parler de ces deux jeunes garçons qui ont torturé et tué un tout-petit et qui ont pensé qu'ils devraient être jugés comme des adultes car je savais certainement que c'était mal à cet âge. Mais, j'ai réalisé que beaucoup de gens passent par beaucoup d'étapes différentes en grandissant. En tant qu'adolescent, j'ai fait des choses que je n'aurais pas faites à l'âge de 12 ans ou à l'âge adulte et j'espère que ma fille ne le fera pas à l'adolescence. Mais en tant qu'adolescent, il y a tellement de choses que vous voulez essayer et expérimenter. Pour certains, il est difficile de savoir où tracer cette ligne. J'ai eu la chance d'avoir une grande famille et une bonne morale avant d'entrer dans cette partie de ma vie, mais il semble que cette fille n'ait pas cela, même si on dirait qu'ils ont essayé de le freiner par des soins psychiatriques et du prozac. Ils ne savaient pas que le prozac peut avoir un effet néfaste sur les jeunes. Je demande aussi à mon mari, qui était un coupeur, s'il ferait les mêmes choix maintenant qu'il l'a fait à l'adolescence et il dit toujours non.

Camisole le 08 février 2012 :

C'est ce que la musique, la télévision, les jeux, la culture, la pression sociale, les parents débiles, la toxicomanie, le poison dans la nourriture et les bonbons et le mode de vie américain peuvent faire un adolescent, n'est-ce pas bizarre?, alors l'adolescent doit être responsable de ne pas pouvoir contrôler toutes les ordures que la société la nourrit, pour ne pas être capable d'être un moine tibétain qui peut contrôler ces états d'esprit super naturels causés par tout ce poison culturel, la pauvre fille n'était qu'un vaisseau où tout ce truc avait eu lieu .

Dave le 08 février 2012 :

Une fille innocente s'est vu ôter la vie par une autre qui est gravement malade. Une maladie provoquée par le manque d'amour et le manque de parentalité, et une culture qui soutient les deux. Nous ne voulons pas l'avortement mais nous refusons de nous occuper des enfants - nous avons ici la preuve solide - encore une fois - de notre échec en tant que société à donner de l'amour à nos enfants. C'est clairement NOTRE responsabilité de prendre soin de tous nos enfants - quelle partie de ce don&apost nous obtenons ? Nous ne savons pas aimer. Combien de choses comme celle-ci doivent encore se produire avant que nous ne soyons enfin sages. Nous devons VRAIMENT regarder de près comment nous vivons dans ce pays. Nous sommes vraiment, vraiment sur la voie de la destruction totale.

Kim le 08 février 2012 :

Triste situation tout autour. Le fait qu'elle vienne d'une si mauvaise situation et que tous les signes avant-coureurs étaient là et que personne ne m'ait rien fait montre que l'enfant n'a jamais eu beaucoup de chance. Je ne pense pas que je la mettrais à mort simplement parce qu'elle est un produit de son environnement et qu'elle est clairement dérangée mentalement. Aussi, je ne pense pas qu'elle devrait à nouveau sortir dans la rue. Elle est clairement un danger pour tout le monde autour. Ce n'est pas très politiquement correct, mais cela aurait peut-être été la meilleure chose à faire si l'une de ces tentatives de suicide avait fonctionné. Cela aurait probablement été le mieux pour elle aussi.

Denis le 08 février 2012 :

Ce n'est pas que je sois contre la peine de mort, mais c'est une pente glissante lorsque vous condamnez quelqu'un à mort pour un crime alors qu'il a 15 ans. Je ne pense pas que les mineurs devraient être jugés comme des adultes quel que soit le crime. il ne faut pas faire d'exceptions. la règle devrait être modifiée si besoin est. mais si nous nous contentons de faire des exceptions aux règles, où cela s'arrête-t-il. 12 est-il trop jeune ou 10 ?

bientôt le 07 février 2012 :

encore une fois, ne pas dire que ses actions sont correctes ou pardonnables. Mais vraiment, en quoi cette vidéo youtube est-elle différente du show jackass ? La plupart des émissions télévisées, en particulier MTV, je crois, montrent des gens qui se font du mal à eux-mêmes, à leurs amis, en forçant leurs amis à se droguer. Même certaines des vidéos d'America&aposs Funniest Home sont des farces que les gens ont mises en place pour blesser leurs proches. Nous ne devrions pas non plus blâmer ses grands-parents ou ses enseignants, bien que oui, une oreille attentive et traiter les gens comme vous voulez être traité soit la façon dont nous DEVONS toujours agir, mais nous devrions regarder ce que nous valorisons en tant que société. Pourquoi est-il valorisé pour quelqu'un de blesser physiquement ou de parler avec mépris à une autre personne ? Pourquoi les enfants aiment-ils imiter les chefs de gangs ? C'est une horrible, horrible tragédie. Mes prières vont à toutes les personnes impliquées qui restent ici sur notre Terre. Je ne sais pas si nous pourrons un jour répondre à la question s'il s'agit d'une nature ou d'une culture, je crois que cela varie selon l'individu. Ce que nous pouvons faire, c'est nous améliorer.

Dédé le 07 février 2012 :

Les républicains m'énervent. Couper le financement des cliniques d'avortement parce que l'avortement est mauvais. Couper le financement des soins de santé, de l'éducation et du conseil aux pauvres, parce que les pauvres ont des droits et des paresseux. Ensuite, poussez les enfants à être jugés comme des adultes lorsqu'ils finiront par craquer à cause de leur vie misérable et sans espoir. Je suis SI HEUREUX Mitt Romney vient à la rescousse des riches américains. personne dans les 1 % supérieurs ne devrait avoir à payer sa juste part d'impôts pour aider les pauvres. ils ont un filet de sécurité, non? Droit?!


Voir la vidéo: Antonia is back at the church organ, with the Toccata from Bach (Mai 2022).