Intéressant

Bataille de Negapatam, 6 juillet 1746

Bataille de Negapatam, 6 juillet 1746


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Bataille de Negapatam, 6 juillet 1746

La bataille de Negapatam (6 juillet 1746) fut une bataille peu concluante entre les escadrons navals britanniques et français opérant au large de la côte sud de l'Inde. Après la bataille, la flotte britannique a navigué vers Ceylan et plus tard vers le Bengale, laissant Madras exposé aux attaques françaises (première guerre carnatique). La bataille a eu lieu le 25 juin (ancien style) ou le 6 juillet (nouveau style), bien que certaines sources ultérieures confondent les deux dates et la placent au 25 juillet.

L'amiral La Bourdonnais a été initialement envoyé avec cinq navires de ligne et des pouvoirs étendus sur la Compagnie française des Indes orientales. Les représentants de la compagnie réussirent à faire retirer les pouvoirs et la flotte, et La Bourdonnais se rendit à Maurice sans flotte. Il était un commandant énergique, et a rapidement réussi à former un escadron de huit navires, dont un seul, le navire de ligne 70 canons Achille était un navire de guerre royal. Les navires restants étaient des navires de guerre improvisés, équipés de 36 à 26 canons, pour un total de 282 canons. Un neuvième navire, le Renommée, avec 28 ou 20 canons pourraient également avoir été présents.

L'escadre britannique arriva dans la baie du Bengale en 1745, sous le commandement du commodore Curtis Barnet, un officier compétent, mais il mourut le 29 avril 1746 et fut remplacé par le commodore Edward Peyton, qui n'était pas si bien considéré. Peyton avait six navires, mais cinq étaient plus lourdement armés que tous les navires français à l'exception du Achille, lui donnant un total de 270 armes à feu.

Les deux flottes s'affrontent le 25 juin/6 juillet 1746 entre Fort St. David et Negapatam. La Bourdonnais veut essayer de monter à bord des navires britanniques, mais le vent est contre lui. Peyton a montré peu de volonté d'engager les Français et pendant la majeure partie de la journée, les deux flottes étaient hors de portée des canons. Ce n'est qu'à quatre heures de l'après-midi que les combats ont commencé, et la majeure partie de la bataille a été menée à longue distance. Les combats se sont terminés au crépuscule, sans qu'aucun dommage sérieux n'ait été infligé à l'une ou l'autre flotte. Les Britanniques avaient perdu quatorze morts et quarante-six blessés, les Français vingt-sept morts et cinquante-trois blessés. Un navire français, le Insulaire, a été si gravement endommagé qu'il a dû quitter la flotte, alors qu'un seul navire britannique, le Prix ​​Medway, a beaucoup souffert.

Au lendemain de la bataille, Peyton a abandonné la côte indienne et a navigué vers Ceylan pour effectuer des réparations. Au début d'août, ceux-ci étaient terminés et Peyton retourna vers Madras, mais le 6 août, il rencontra à nouveau les Français. Cette fois, aucun combat n'a eu lieu, et après trois jours de manœuvre, Peyton a de nouveau disparu. Il a ensuite été remplacé par le commodore Thomas Griffin, arrêté et renvoyé en Grande-Bretagne, mais aucune autre mesure n'a été prise contre lui.

L'absence d'une flotte britannique a laissé Madras exposé aux attaques françaises. Un court siège s'ensuit (siège de Madras, 14-21 septembre 1746), avant que la ville ne tombe aux mains des Français. Il est resté entre leurs mains jusqu'à la fin de la première guerre carnatique, quand il a été rendu en échange de Louisbourg au Canada.


Événements historiques du 6 juillet

Mort noire

1348 Bulle papale du pape Clément VI publiée pendant la peste noire déclarant que les Juifs ne sont pas à blâmer et exhortant leur protection

Peinture médiévale de 1353 montrant les citoyens de Tournai (aujourd'hui en Belgique) enterrant les victimes de la peste noire

Royal Couronnement

1483 Richard III est couronné roi d'Angleterre après avoir déposé Édouard V

    Le capitaine de la marine portugaise Diogo Cão trouve l'embouchure du fleuve Congo Cérémonie d'ouverture du Shinju de Daitokuji au sous-temple

Victoire en Bataille

1495 Bataille de Fornovo, près de Parme : le roi de France Charles VIII bat la Sainte Ligue

    L'Angleterre et l'Ecosse signent le Traité d'Edimbourg Pacificatie de Boulogne : un nouveau traité de paix avec les huguenots Córdoba, en Argentine, est fondé par Jerónimo Luis de Cabrera

Événement de L'intérêt

1590 L'amiral anglais Francis Drake prend les forts portugais à Taag

    Majesteitsbrief: L'empereur Rudolf II accorde à la Bohême la liberté de religion Le gouverneur général néerlandais John Pieterszoon Coen prend les îles Banda, 15 000 morts

Pirate Défaite

1699 Le capitaine pirate William Kidd est capturé à Boston

Déclaration des causes et de la nécessité de prendre les armes

1775 Le Congrès publie une "Déclaration des causes et la nécessité de prendre les armes", énumérant les griefs mais niant l'intention d'être indépendant

Première impression de la brochure de la Déclaration du Congrès continental américain sur les causes et la nécessité de prendre les armes

Déclaration d'indépendance des États-Unis

1776 Déclaration d'indépendance américaine annoncée en première page de "PA Evening Gazette"

    Le général britannique Burgoyne capture le fort Ticonderoga aux mains des Américains Bataille navale franco-britannique à Negapatam (au large de l'Inde) Le Congrès américain résout à l'unanimité le nom de la monnaie américaine en "dollar" et adopte la monnaie décimale Le gouvernement français proclame la fin du timbre/taxe foncière Les troupes oranges occupent la zone de Duurstede Révolution française : l'Assemblée nationale forme un comité de trente membres pour rédiger une nouvelle constitution. & supprimé en tant qu'ennemis extraterrestres" Bataille d'Algésiras: la flotte française bat les premières de "Judith" du Britannique Christian Hebbel à Berlin

Conférence d'intérêt

1853 National Black convention se réunit à Rochester NY, ex-esclave Frederick Douglass assiste

    William Wells Brown publie "Clotel", 1er roman d'un afro-américain 1ère convention de l'État républicain tenue à Jackson, Michigan Lyman Blake brevete la machine de fabrication de chaussures Skirmish à Devall's Bluff, Arkansas (106 victimes) Bataille de Williamsport, Maryland [-juil 07] passe du Territoire du Nord de la Nouvelle-Galles du Sud à l'Australie-Méridionale Candidat noir au poste de lieutenant-gouverneur de Virginie, le Dr JH Harris a vaincu 14 Juifs russes de Bilu arrivent à Jaffa, Palestine

Événement de L'intérêt

1885 Louis Pasteur réussit à administrer un vaccin antirabique à Joseph Meister, 9 ans, lui sauvant la vie

    La première publication de "The Maiden Tribute of Modern Babylon" de William T. Stead décrit comment il a pu acheter une fille de 13 ans dans "The Pall Mall Gazette" Horlick's of Wisconsin offre le premier lait malté au public Wimbledon Women's Tennis : Lottie Dod devient la plus jeune championne de Wimbledon (15 ans, 285 jours) la championne en titre bat Blanche Bingley 6-2, 6-0 Wimbledon Women's Tennis : Blanche Bingley-Hilyard bat Lena Rice 4-6, 8-6, 6-4

Événement de L'intérêt

1892 Jose Rizal forme la Liga Philippine à Manille

    Des ouvriers sidérurgistes en grève à Homestead, Pennsylvanie, tirent sur des briseurs de grève, tuant 7 Dadabhai Naoroji élu premier député indien en Grande-Bretagne La petite ville de Pomeroy, Iowa, est presque détruite par une tornade qui tue 71 personnes et blesse 200 Cleveland envoie 2 000 soldats à Chicago pour réprimer la grève de Pullman Le Sénat américain accepte d'annexer Hawaï

Présidentiel Convention

1904 Le Parti démocrate des États-Unis nomme le juge new-yorkais peu connu Alton B. Parker pour le candidat présidentiel - assurant pratiquement l'élection de Theodore Roosevelt

    Alfred Deakin devient Premier ministre d'Australie pour la deuxième fois Tom Reece met 5 semaines pour compiler la pause de billard la plus élevée enregistrée dans un match (499 135) à Londres, sa méthode de canon « berceau » est bientôt interdite

Historique expédition

1908 L'expédition arctique de Robert Peary quitte New York pour le pôle nord

    V Les Jeux Olympiques d'été (modernes) sont officiellement ouverts à Stockholm, en Suède, les événements organisés avant la cérémonie remontant au 5 mai Donald Lippincott bat le record du monde du 100 m (10,6). saigné à mort, 5 jours après le 1er

Victoire en Bataille

1917 T. E. Lawrence capture le port d'Aqaba aux Turcs

Événement de L'intérêt

1919 Institut des sciences sexuelles ouvert à Berlin par le médecin Magnus Hirschfeld pour établir une étude des sciences sexuelles

    Les Yankees de New York marquent le record de la MLB 14 points en 5e manche d'une déroute 17-0 des Sénateurs de Washington Le constructeur néerlandais d'automobiles/avions Trompenburg déclare faillite Wimbledon Women's Tennis : Suzanne Lenglen de France bat Kitty McKane 6-2, 6-2 pour son 5e consécutif Titre des célibataires de Wimbledon Accident ferroviaire sur la ligne principale de Nouvelle-Zélande 17 tués et 28 blessés Le Comité exécutif central accepte le traité d'Union, signé à Moscou en décembre 1922, et l'Empire russe devient l'Union des Républiques socialistes soviétiques 1ère photo envoyée à titre expérimental à travers l'Atlantique par radio, États-Unis - Angleterre 1er film entièrement parlant diffusé à New York (Lights of NY) Le plus gros grêlon enregistré au moment où 1,5 lb (7 pouces de diamètre) tombe à Potter, Nebraska

Base-ball Enregistrer

1933 1er match des étoiles de la MLB : l'AL gagne 4-2 à Comiskey Park, Chicago, Babe Ruth frappe le premier coup de circuit des étoiles

Film Premier

1933 "Nertsery Rhymes" court métrage avec Ted Healy et ses Stooges premières, l'une des premières apparitions cinématographiques des Trois Stooges

Événement de L'intérêt

1934 La spécialiste américaine du double Elizabeth Ryan remporte son 12e titre en double à Wimbledon alors qu'elle et Simone Mathieu de France défendent leur couronne 6-3, 6-3 contre Dorothy Andrus & Sylvie Henrotin

    Tennis masculin de Wimbledon: le favori à domicile Fred Perry bat l'Australien Jack Crawford 6-3, 6-0, 7-5 pour le premier des 3 titres consécutifs de Wimbledon

Wimbledon Tennis Féminin

1935 Wimbledon Women's Tennis : Helen Wills Moody remporte son 7e des 8 titres en simple de Wimbledon en battant Helen Jacobs 6-3, 3-6, 7-5

    L'architecte de Rotterdam A van de Steurs Museum Boymans ouvre 114°F (46°C), Moorhead, Minnesota (record d'état) 121°F (49°C), Steele, Dakota du Nord (record d'état) Une brèche majeure du Manchester, Bolton et Bury Canal en Angleterre envoie des millions de gallons d'eau en cascade à 200 pieds dans la rivière Irwell 6e MLB All Star Game: NL gagne 4-1 à Crosley Field, Cincinnati sur 4 erreurs AL Les nazis allemands ferment les dernières entreprises juives

Événement de L'intérêt

1941 L'équipe des Yankees de New York dévoile un monument à l'ancien capitaine Lou Gehrig au centre du terrain au Yankee Stadium le futur Hall of Famer est décédé le mois précédent


19 avril 1775 : bataille de Lexington dans le Massachusetts
Résultat : victoire britannique

19 avril 1775 : bataille de Concord dans le Massachusetts
Résultat : victoire des Patriotes

19 avril 1775 : début du siège de Boston dans le Massachusetts

20 avril 1775 : Incident de poudre à canon en Virginie

10 mai 1775 : Prise du fort Ticonderoga à New York
Résultat : victoire des Patriotes

27-28 mai 1775 : Bataille de Chelsea Creek dans le Massachusetts
Résultat : victoire des Patriotes

11-12 juin 1775 : Bataille de Machias dans le Maine
Résultat : victoire des Patriotes

17 juin 1775 : Bataille de Bunker Hill dans le Massachusetts
Résultat : victoire britannique

8 août 1775 : bataille de Gloucester dans le Massachusetts
Résultat : victoire des Patriotes

17 septembre : siège du fort Saint-Jean au Canada
Résultat : victoire des Patriotes

3 novembre 1775 : Bataille de Montréal au Canada
Résultat : victoire des Patriotes

18 octobre 1775 : Incendie de Falmouth dans le Massachusetts

14 novembre 1775 : Bataille du Débarquement de Kemp en Virginie
Résultat : victoire britannique

19-21 novembre 1775 : siège d'Old Fields de Savage en Caroline du Sud
Résultat : victoire des Patriotes

9 décembre 1775 : Bataille de Great Bridge en Virginie
Résultat : victoire des Patriotes

23 décembre 1775 : Campagne de neige en Caroline du Sud

31 décembre 1775 : Bataille de Québec au Canada
Résultat : victoire britannique


Histoire navale/maritime 23 juin - Aujourd'hui dans l'histoire navale - Événements navals/maritimes dans l'histoire

Lors de son voyage inaugural du 3 au 7 juillet 1952 - USS États Unis a battu le record de vitesse transatlantique détenu par le RMS Reine Marie au cours des 14 dernières années de plus de 10 heures, réalisant la traversée inaugurale du bateau-phare Ambrose dans le port de New York à Bishop Rock au large de Cornwall, Royaume-Uni en 3 jours, 10 heures, 40 minutes à une vitesse moyenne de 35,59 nœuds (65,91 km/h 40,96 mph). La vitesse maximale atteinte pour États Unis est contestée car elle était autrefois considérée comme un secret militaire. Le problème découle d'une valeur présumée de 43 nœuds (80 km/h 49 mph) qui a été divulguée aux journalistes par les ingénieurs après le premier essai de vitesse. Dans un numéro de 1991 de Popular Mechanics, l'auteur Mark G. Carbonaro a écrit que bien qu'elle puisse faire 43 nœuds (80 km/h 49 mph), elle n'a jamais été atteinte. D'autres sources, comme celle réalisée par John J. McMullen & Associates, placent la vitesse maximale soutenue la plus élevée possible du navire à 35 nœuds (65 km/h 40 mph).


Doublure États Unis photographié de Portsmouth lors d'un voyage inaugural de retour à New York, été 1952.

Le bateau
Les SS États Unis est un paquebot de luxe à la retraite construit en 1950-1951 pour United States Lines pour un coût de 79,4 millions de dollars américains (749 millions de dollars en 2017). Le navire est le plus grand paquebot construit entièrement aux États-Unis et le paquebot le plus rapide à traverser l'Atlantique dans les deux sens, conservant le Blue Riband pour la vitesse moyenne la plus élevée depuis son voyage inaugural en 1952. Il a été conçu par l'architecte naval américain William Francis Gibbs et pourrait être transformé en transport de troupes si la Marine l'exigeait en temps de guerre. Les États Unis a maintenu un programme ininterrompu de service transatlantique de passagers jusqu'en 1969 et n'a jamais été utilisé comme transport de troupes.

Le navire a été vendu plusieurs fois depuis les années 1970, chaque nouveau propriétaire essayant en vain de rentabiliser le paquebot. Finalement, les accessoires du navire ont été vendus aux enchères et les déchets dangereux, y compris les panneaux d'amiante dans tout le navire, ont été retirés, le laissant presque complètement dépouillé en 1994. Deux ans plus tard, il a été remorqué jusqu'au Pier 82 sur la rivière Delaware, à Philadelphie, où elle demeure aujourd'hui.

Depuis 2009, un groupe de préservation appelé SS United States Conservancy collecte des fonds pour sauver le navire. Le groupe l'a acheté en 2011 et a élaboré plusieurs plans non réalisés pour restaurer le navire, dont l'un consistait à transformer le navire en un complexe multifonctionnel au bord de l'eau. En 2015, alors que ses fonds diminuaient, le groupe a commencé à accepter des offres pour démolir le navire, mais des dons suffisants ont été reçus via une collecte de fonds prolongée. Les dons à six chiffres ont permis au navire d'être amarré à son quai de Philadelphie tandis que le groupe continue d'étudier plus avant les plans de restauration.

Administrateur

Iran Air Vol 655, un vol civil régulier de passagers de Téhéran à Dubaï, a été abattu par un missile sol-air SM-2MR Tiré de USS Vincennes, un croiseur lance-missiles de la marine américaine. L'avion, un Airbus A300, a été détruit et les 290 personnes à bord, dont 66 enfants, ont été tuées. L'avion a été touché alors qu'il survolait les eaux territoriales iraniennes dans le golfe Persique le long de la route habituelle du vol. Vincennes avait pénétré dans les eaux territoriales iraniennes après qu'un de ses hélicoptères eut tiré d'avertissement de vedettes rapides iraniennes opérant dans les limites territoriales iraniennes.


A300B2-203 Iran Air EP-IBT à l'aéroport international de Mehrabad, Téhéran

Selon le gouvernement des États-Unis, l'équipage du Vincennes avait identifié à tort l'Airbus comme un F-14 Tomcat attaquant, un chasseur à réaction de fabrication américaine qui faisait partie de l'inventaire de l'armée de l'air iranienne depuis les années 1970. Alors que les F-14 avaient été fournis à l'Iran dans une configuration air-air, l'équipage du croiseur lance-missiles avait été informé que les F-14 iraniens étaient équipés de munitions air-sol. Les Vincennesavait fait dix tentatives pour contacter l'avion sur des fréquences radio militaires et civiles, mais n'avait reçu aucune réponse. L'Organisation de l'aviation civile internationale a déclaré que l'équipage de conduite aurait dû surveiller la fréquence civile.


Une vue tribord de la proue du croiseur lance-missiles USS VINCENNES (CG 49) à l'approche du port. Les VINCENNES. revient d'un déploiement de six mois dans le Pacifique occidental, l'océan Indien et le golfe Persique. Lieu : SAN DIEGO, CALIFORNIE (CA) ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (USA)

Selon le gouvernement iranien, le croiseur a abattu par négligence l'avion, qui transmettait des cris IFF en mode III, un signal qui l'identifiait comme un avion civil, et non comme un mode II utilisé par les avions militaires iraniens. L'événement a suscité de nombreuses critiques à l'encontre des États-Unis. Certains analystes ont blâmé le capitaine de Vincennes, William C. Rogers III, pour comportement trop agressif dans un environnement tendu et dangereux.

Administrateur

4 juillet 1695 - Début du bombardement de Saint-Malo par la marine britannique

Au début de 1694, les ministres du gouvernement de Guillaume III décidèrent d'augmenter la capacité offensive de la Royal Navy en fournissant des bombardiers pour attaquer les ports français. En plus des quatre bombardiers existants de la classe Serpent de la Marine, l'Amirauté a demandé au Board of Ordnance d'acheter douze navires marchands privés pour les transformer en bombes. Cependant, en avril 1694, seuls huit de ces navires étaient disponibles, auxquels l'Amirauté a ensuite ajouté le sixième sloop Julian Prize pour former le groupe de bombes élargi. y compris p.e. les HMS Endeavour (1694), le HMS Terrible (1695), HMS Angel, HMS Greyhound, HMS Owners Advent et HMS Star.

Endeavour était le plus petit des nouveaux navires, avec une quille de 40 pi 0 po (12,2 m), une largeur de 16 pi 8 po (5,1 m) et un poids de 59 tonnes. Il était gréé en ketch, avec une cale profonde mesurant 2,8 m (9 pi 3 po) et la capacité de fournir des supports pour un seul mortier de 13 pouces. Le navire était initialement armé de quatre canons minions de cinq livres, avec un équipage de 18 personnes soutenu par des artilleurs de la Royal Artillery.

Endeavour a été commandé en 1694 sous le commandement du commandant Jacob Wright, pour un service immédiat dans la guerre contre la France. En compagnie d'autres bombardiers achetés et convertis, il fut attaché à l'escadre de l'amiral John Berkeley pour lutter contre la marine marchande et les flottes de corsaires qui opéraient à partir des ports français. Wright a été remplacé en tant que commandant lorsque Endeavour a atteint son poste dans la force de Berkeley, remplacé par le capitaine (et plus tard le vice-amiral) James Mighells.

Le navire s'est engagé dans trois bombardements portuaires au cours des douze prochains mois Dieppe et Le Havre en août 1694 et Saint-Malo l'année suivante. L'assaut contre Dieppe a entraîné une destruction généralisée de biens civils, mais n'a causé aucun dommage aux installations maritimes ou portuaires. Les raids ultérieurs ont été encore moins efficaces, en particulier au large de Saint-Malo où les vents forts et les marées ont empêché Endeavour de maintenir son mortier pointé vers la cible. Le HMS Dreadful a été touché par le feu de la batterie à terre et brûlé par son équipage pour éviter d'être capturé.

N'ayant pas réussi à affecter les ports français ou les corsaires, Endeavour et ses collègues bombardiers ont été renvoyés en Angleterre après le raid de Saint-Malo.

Les historiens navals ont par la suite décrit la contribution de l'Endeavour et de ses navires jumeaux à l'escadre de Berkeley comme une "grande déception" pour les Britanniques, leurs bombardements portuaires représentant un peu plus que des "raids de nuisance" en raison de l'inexactitude de leurs tirs. En reconnaissance de ses échecs, l'Endeavour fut vendu hors service naval à la fin de 1695, moins de deux ans après son achat initial.

D'AILLEURS: en raison de leur construction de coque lourde, les bombardiers ultérieurs ont souvent été utilisés pour des expéditions en Antarctique, donc p.e. le HMS Érèbe et HMS La terreur utilisé par James Clark Ross et George Back étaient d'anciens bombardiers, également le HMS Hécla et HMS Fureur utilisé par William Edward Parry.

Administrateur

4 juillet 1898 - Le naufrage du paquebot français SS La Bourgogne

avec la perte de 549 vies après sa collision avec un voilier britannique Cromartyshire. A l'époque ce naufrage était tristement célèbre, car seuls 13% des passagers ont survécu, contre 48% de l'équipage. En 1886, elle établit un nouveau record pour la traversée de l'Atlantique la plus rapide par un paquebot postal.

Le La Bourgogne a été construit en 1885 à la Société Nouvelles de Forges et Chantiers de Méditerranée à La Seyne-sur-Mer, France pour la Compagnie Générale Transatlantique mieux connue sous le nom de French Line. C'était un paquebot élégant avec quatre mâts auxiliaires gréés à la voile et des entonnoirs jumeaux. La Bourgogne, comme beaucoup d'autres paquebots de l'époque, était constituée d'une coque en fer et d'une superstructure en bois, propulsée par une seule hélice. Son voyage inaugural du Havre, en France, à New York a eu lieu en 1886.

Le 3 juillet 1898, au plus fort de la guerre hispano-américaine, La Bourgogne quitte New York pour ce qui sera la dernière fois. Elle n'arriverait jamais au Havre. Vers 5 heures du matin, tôt le matin du 4 juillet 1898, La Bourgogne, enveloppée d'un épais brouillard et d'une obscurité totale, passait à pleine vitesse au sud de l'île de Sable en Nouvelle-Écosse, lorsqu'elle a été percutée par le voilier britannique Cromartyshire. Les dégâts de la collision qui en résulte ont détruit plusieurs canots de sauvetage tribord et percé plusieurs compartiments du côté de La Bourgogne. La proue du Cromartyshire a été détruite. Le La Bourgogne passa le Cromartyshire mais commença bientôt à couler. Avant que l'aube n'arrive, La Bourgogne deviendrait une terrible tragédie d'horreur et de lâcheté provoquant une indignation et un dégoût énormes à travers les États-Unis.

Le Cromartyshire s'est d'abord senti en danger. Son équipage de 21 hommes a observé des fusées éclairantes et des coups de sifflet audibles en provenance de La Bourgogne. Le capitaine Henderson à bord du Cromartyshire croyait que La Bourgogne offrait son aide. Une demi-heure plus tard, le brouillard se dissipait suffisamment pour montrer une scène horrible. Le La Bourgogne coulait rapidement et des centaines étaient encore à bord du navire. L'équipage du La Bourgogne s'échappait dans les canots de sauvetage laissant les passagers derrière eux pour succomber à un sort terrible. Les membres d'équipage frappaient brutalement les passagers avec des poings, des couteaux et des rames pour les éloigner des canots de sauvetage. Une demi-heure plus tard, le La Bourgogne gîtait complètement à bâbord et coulait par la poupe emportant avec lui presque toutes les femmes et tous les enfants.

Au lendemain du naufrage, il a été dit que des centaines de cadavres ont flotté du navire maintenant coulé. Des centaines ont été laissés dans l'eau, s'accrochant à la vie chère dans les températures hivernales glaciales de l'Atlantique Nord. La plupart des personnes en attente de sauvetage sont mortes d'hypothermie. L'équipage du Cromartyshire a commencé à secourir tous les survivants possibles. En fin de compte, leurs efforts ont sauvé moins de 70 des 506 passagers à bord, où la moitié de l'équipage avait survécu à la catastrophe. Comme de nombreux passagers étaient américains, la nouvelle s'est rapidement répandue dans le monde entier et a provoqué une indignation massive du public et de la presse des États-Unis, dégoûtés et horrifiés par les actions signalées de l'équipage de La Bourgogne par les passagers survivants. Le « Kansas City Journal » est allé jusqu'à dénoncer l'équipage français comme des démons. Pour aggraver les choses, les autorités françaises ont dissimulé l'enquête, scandalisant davantage le public américain.

Il est fort probable que l'épave de La Bourgogne n'ait jamais été retrouvée. Elle repose en eau profonde à plus de trois kilomètres sous la surface, au sud-ouest de la dernière demeure du RMS Titanic.

Administrateur

4 juillet 1760 - Incendie au chantier naval de Portsmouth.

4ème. En juillet 1760, un incendie se déclare juste après minuit dans l'un des principaux entrepôts de la cour qui contient de grandes quantités de brai, de goudron, de térébenthine et d'autres matériaux combustibles, et devient rapidement incontrôlable et se propage aux bâtiments environnants. On pensait généralement que la foudre avait causé l'incendie alors qu'un grand orage faisait rage à l'époque. La pluie a augmenté en intensité pendant quelques heures, ce qui devait finalement sauver l'arsenal. Cependant, de grands dommages ont été causés au chantier naval.

Administrateur

4 juillet 1790 - La bataille de la baie de Viborg

(dans la littérature suédoise connue sous le nom Gatloppet Viborgska, "the Viborg gauntlet") était une bataille navale entre la Russie et la Suède le 4 juillet 1790, pendant la guerre russo-suédoise (1788-1790). La marine suédoise a subi de lourdes pertes, perdant six navires de ligne et quatre frégates, mais Gustav III de Suède a finalement assuré une évasion navale suédoise grâce à un blocus naval russe composé d'unités de la flotte baltique, commandée par l'amiral Vasili Chichagov. La bataille se classe parmi les plus grandes batailles navales historiques du monde et aussi parmi les plus influentes, car elle a introduit le concept de bataille navale de « la puissance de feu sur la mobilité ».


Bataille de la baie de Vyborg, par Ivan Aivazovsky

Le 21 juin 1790, le prince Nassau-Siegen attaqua les Suédois à Björkö Sound avec 89 navires. Puis, à la tombée de la nuit le 3 juillet (22 juin OS), 1790 Gustave III de Suède ordonna que l'évasion commence à partir de Krysserort à 10h00 le jour suivant.

À 02h00 le 4 juillet 1790, des unités suédoises bombardèrent des batteries côtières russes. Au même moment, des sloops suédois, dirigés par le lieutenant-colonel Jacob Törning, attaquaient une unité navale russe juste à l'ouest de l'île Vasikansaari, à l'ouest du détroit de Björkö.

Juste avant 7h00 ce matin-là, Gustav III de Suède s'est entretenu avec le capitaine de l'époque, Johan Puke, du navire de ligne de 64 canons, le Dristigheten ("The Audacity"), qui mènerait l'évasion. Quelques instants plus tard, Puke, à bord du DristighetenLe Seslav et Saint Pierre qui faisaient partie de l'escadre de l'amiral russe Povalishin déployée pour bloquer le canal menant à l'ouest.

Cette ligne de navires se composait du navire amiral le Konung Gustave III (avec à son bord le Prince Grand Amiral Duke Carl), le Séraphimerorden (avec Gustave III de Suède à bord) - au centre de la ligne, le Manligheten ("La virilité", navire jumeau du Dristigheten), les autres navires de ligne, les frégates de marine, la frégate Zémire, le navire de ligne de 70 canons Enigheten ("The Unity"), et trois barges de feu, utilisées pour mettre le feu aux navires ennemis. Pendant ce temps, la flottille protégeait la flotte navale, sur une route parallèle plus à l'ouest, plus près du rivage. Immédiatement avant l'engagement, Gustav III a été transféré sur un sloop plus petit. Puke ordonna à tout le personnel non essentiel sous les ponts et, quelques instants plus tard, la marine suédoise engagea le blocus russe, se partageant entre les Selsav et le Saint Pierre. Gustav III de Suède a ramé à travers le feu, mais le vaisseau amiral Konung Gustave III a été touché et le Grand Amiral Duke Carl blessé.

Alors que les navires russes bloquants ouvraient le feu sur l'avant-garde suédoise, les dommages causés par les navires russes étaient relativement faibles et les grands navires d'avant-garde restaient pleinement capables d'agir. Le feu suédois en passant devant les navires russes bloquants a cependant causé des dommages à plusieurs des navires russes. Au moment où le gros des flottes suédoises arriva au blocus, les navires russes ne représentaient plus aucun danger pour les Suédois. Au moins un des navires russes a subi des dommages importants pendant la bataille. L'escadron de frégates russes à l'ouest des navires de Povalishin était trop éloigné avec leur visibilité obscurcie par la fumée de la poudre à canon pour empêcher les navires suédois de briser le blocus. L'inactivité presque totale du corps principal de la flotte russe de l'amiral Chichagov a aidé les Suédois.

Une fois le premier groupe de navires franchi, Gustave III de Suède remonte à bord du Seraphimorden. Le navire personnel du roi, le Amphion survécu sans dommage. Plus à l'ouest, la ligne de la flotte de galères composée successivement des frégates Styrbjörn et Norden ("Nord"), six Turuma navires d'escadre, Sällan Värre ("Rarement pire"), les frégates restantes de l'archipel, les escadrons côtiers de Malmberg et Hjelmstierna, et les sloops et les offres de canon assignés au colonel Jacob Tönningen, ont dépassé le premier ensemble de navires russes, puis ont engagé le second. Les Styrbjörn a été soumis à des tirs nourris, mais a réussi à passer et à marquer quelques coups sur le navire du commandant russe Povalishin et sur le navire bombardier Pobeditel ("Victor").


La poupe du Royal Yacht Amphion en exposition

Alors que la majorité des deux flottes suédoises traversaient le blocus, l'enseigne Sandel, commandant le brûlot Postiljonen ("Postman"), remorqué par le navire de ligne de 74 canons Enigheten, a mis le feu à son navire trop tôt. Il a ensuite, en état d'ivresse, commis une série d'erreurs qui ont fait dériver le brûlot vers le Enigheten, en y mettant le feu, puis pour entrer en collision avec la frégate suédoise de 40 canons Zémire, avec les trois navires explosant dans une énorme cascade de débris et de fumée couvrant le canal. L'explosion a gravement endommagé ou détruit les navires à l'intérieur du blocus ou tentant de le traverser. Les groupes de navires russes bloquant les flottes suédoises ont été perturbés par le passage de navires suédois. ''Rättvisan'' et ''Sofia Magdalina'' ont été capturés.


Peinture d'un turuma au large des fortifications de Sveaborg par A.E. Geete, 1770.

La marine suédoise a perdu un total de huit navires (sept échoués dans la fumée épaisse de l'explosion): quatre navires de ligne échoués - le 64 canons Hedvig Elisabeth Charlotte (bien que son capitaine, Jindric Johan Nauckhoff, ait continué à tirer sur les frégates russes jusqu'à la fin), le Finlande aux bas-fonds de Salvors, le 74 canons Lovisa Ulrika aux bas-fonds de Passaloda juste au sud de Reipie, et le 64 canons mheten (la Tendresse) aux îlots Pensar - et un naufragé de ligne (le aurores), bien que le conseiller naval britannique du roi Sidney Smith ait sauvé trois frégates dont la Uppland et le Jarrislawitz (« Yaroslavets », capturés en 1788 en provenance de Russie), tous deux dans les bas-fonds de Passaloda. Les Russes n'ont perdu que 117 tués et 164 blessés, pas un seul navire n'a été perdu sous le feu de l'ennemi.

Les deux flottes suédoises ont suivi des routes séparées de la baie. La flotte de combat accompagnée de la plupart des éléments les plus lourds de la flotte de l'archipel (comme les frégates de l'archipel) a navigué vers la haute mer tandis que le reste de la flotte de l'archipel a suivi la route beaucoup moins profonde plus près de la terre. Cependant, l'escadron de frégates russe commandé par Crown a été déployé expressément pour bloquer la route moins profonde qui a forcé les sloops, les yawls et les galères suédoises légères à se diriger vers des eaux plus libres où les vagues et les vents ont rendu la flotte de l'archipel suédois presque totalement incapable de se battre. Remarquant que les Suédois naviguaient plus loin et que les problèmes que cela leur avait causés, Crown s'est attaqué à eux et a forcé plusieurs des navires suédois à porter leurs couleurs alors qu'il menaçait d'écraser les petits navires suédois luttant en haute mer. L'escadron de Crown a presque capturé Gustaf III mais a été repoussé presque dans les dernières secondes par les ordres de Chichagov de commencer la poursuite de la flotte de combat suédoise juste au moment où la frégate de Crown était sur le point de capturer le navire où se trouvait Gustaf III. Comme les Russes n'avaient envoyé que peu d'équipages de prise dans leur hâte de forcer les navires suédois à se rendre, la plupart des navires suédois qui s'étaient rendus ont à nouveau levé leurs drapeaux ou maîtrisé les équipages de prise et ont rejoint la flotte de l'archipel suédois une fois que l'escadron de frégates avait reçu l'ordre de partir. .

La flotte de l'archipel suédois a perdu quatre galères dans les bas-fonds : la Ehrenpreuss, les Palmstierna, les Nerika. Ces navires se sont tous échoués sur l'îlot Pensar, à proximité du deuxième groupe de navires russes et du navire russe Noli Me Tangere (е тронь меня), seul Nerika a pu s'échapper tandis que d'autres ont été forcés de frapper leurs couleurs. En plus des galères Östergötland, Nordstjerneorden, Ekeblad et Dalarne ont été capturés par les Russes alors que les Suédois tentaient d'éviter que l'escadre de frégates russes ne bloque la route maritime côtière.


Événements historiques en 1782

    Massacre de Gnadenhutten - La milice de l'Ohio tue 90 indiens "Les Liaisons dangereuses" de Pierre Choderlos de Laclos est publié par Durand Neveu

Élection d'intérêt

27 mars Charles Watson-Wentworth, 2e marquis de Rockingham, devient Premier ministre de Grande-Bretagne

Bataille des Saintes

12 avril Bataille des Saintes : la flotte britannique de l'amiral George Rodney bat la flotte française du comte de Grasse au large de la Dominique aux Antilles. Empêche une invasion française et espagnole planifiée de la Jamaïque.

Événement de L'intérêt

Apr 19 John Adams secures Dutch Republic's recognition of the United States as an independent government and house he purchased in The Hague, Netherlands became first American embassy.

    Congress approves Great Seal of the United States of America and the bald eagle as its symbol American privateers attack Lunenburg, Nova Scotia

Election d'intérêt

Jul 4 William Petty becomes Prime Minister of Great Britain following the death of Charles Watson-Wentworth

Musique Première

Jul 16 Wolfgang Amadeus Mozart's opera "Die Entführung aus dem Serail" premieres in Vienna with Mozart conducting

Événement de L'intérêt

Aug 2 George Washington creates Honorary Badge of Distinction

    George Washington creates the Purple Heart medal (original name Badge of Military Merit) as commander of the Continental Army Suriname forbids selling slave mothers without their babies

Bataille de L'intérêt

Aug 27 Battle of the Combahee River near Beaufort, North Carolina, American abolitionist John Laurens is killed leading the charge


A brief history of the Jacobite Risings

Just who were the Jacobites, and how did they threaten the power structure of Britain during the 17th and 18th Centuries? Answering this question means delving into a turbulent age of rival royal houses, Highland warriors and doomed dreamers.

The Glorious Revolution

The story begins in 1688. This was the year when James II – the Stuart king of England, Ireland and (as James VII) of Scotland – was deposed in what would become known as the 'Glorious Revolution'. The backstory to this was complex, but much of it came down to religious tensions that had long troubled the country. James, who became monarch following the death of his brother Charles II, was a Catholic who was regarded with hostility by many Protestants (including his own nephew, the Duke of Monmouth, who attempted to overthrow James and was beheaded for his trouble).

Read more about: British History

Bonnie Prince Charlie: Rebel prince

Despite James’ pro-Catholic policies, many in England were reassured by the fact that the next in line to the throne was the king’s safely Protestant daughter, Mary. But everything changed in June 1688, when James’ second wife gave birth to a male heir, James Edward Stuart. Suddenly, Britain had a Catholic dynasty on its hands.

Protestant aristocrats hatched an audacious plan to remove James from power and replace him with his daughter Mary and her Dutch husband, William of Orange. A group of nobles, the 'Immortal Seven', sent a letter to William, literally inviting him to invade. Accompanied by forces much larger than the Spanish Armada of a century before, William did exactly that, landing in Devon in November of that year.

The Jacobite Rising of 1689

Knowing his situation was hopeless, James fled to France, where he was taken in by his ally Louis XIV. William and Mary were crowned as co-monarchs in 1689, but right from the start there were many of James’ supporters refused to take this lying down. They became known as the Jacobites, with the word deriving from Jacobus, the Latin for James. Different factors motivated the Jacobites – some were Catholics, of course, but there were also the Scottish Episcopalians who believed in the divine right of James to rule as king. Many Scottish Jacobites would also have felt an instinctive fidelity towards the House of Stuart, which had originated in Scotland.

Lire la suite de : Batailles

Oliver Cromwell: the most hated man in Irish history?

The Jacobites first rose up in 1689, soon after William and Mary’s coronation. The primary instigator was a senior Scottish soldier, John Graham, Viscount Dundee. Fiercely loyal to the Stuarts, Dundee rallied a rebel army largely made up of Highlanders. They faced off against William’s troops at the Battle of Killiekrankie on 27 July 1689.

Despite being vastly outnumbered by the new king’s men, the Jacobites pulled off a famous victory. While hundreds of them were felled by musket fire, the Highlanders charged at the enemy with swords and axes, slaughtering William’s troops. However, Dundee himself was killed, dealing a massive blow to the rebellion. Further battles in 1689 and 1690 ended in defeats, effectively ending this era in Jacobite history.

'The Fifteen'

James II, whose attempt to regain his crown had been crushed by William at the Battle of Boyne in Ireland in 1690, lived out his latter years in exile, dying in 1701. William, by that point a widower, died in 1702, and was succeeded by his sister-in-law Anne. When she herself died in 1714, the crown went to her closest living Protestant relative, George I of Hanover.

But the Jacobite cause was still going strong, with the union of the kingdoms of Scotland and England in 1707 angering many Scots and increasing support for the current Stuart claimant, James II’s son John Edward Stuart. The next major uprising came in 1715, when the Scottish Jacobite John Erskine, Earl of Mar, raised a rebellion involving thousands of Highlanders. After taking key locations in northern Scotland, the rebels headed south to clash with government forces in the Battle of Sheriffmuir on 13 November 1715.

Read more about: Kings and Queens

Queen Anne, Britain’s forgotten Queen

This turned out to be inconclusive battle, with Mar proving an ineffectual commander. Despite other rebel actions in England, and the arrival in Scotland of James Edward Stuart himself in December, the momentum of the 'Fifteen' (as this rising would become known) had been lost. James Edward Stuart eventually returned to exile in France.

Bonnie Prince Charlie

The most famous and romanticised of all the Jacobite uprisings came decades later, in 1745. This was when James Edward Stuart’s son, Charles Edward Stuart, attempted to take the throne for his father. More familiar to us today as Bonnie Prince Charlie, he arrived on the island of Eriskay in the Outer Hebrides in July of that year, accompanied by a tiny contingent of followers, and about to forge his own legend.

By September, the charismatic 'Young Pretender' had raised enough support among Highlanders to triumphantly march into Edinburgh. That same month, Stuart led Jacobite forces to victory against government troops at the Battle of Prestonpans in East Lothian. The Jacobite army eventually crossed into England, getting as far as Debry. But the lack of widespread support from the English, and the lack of assistance from France, forced Stuart to very reluctantly make his way back to Scotland.

The Young Pretender’s dream of restoring the throne came to an end at the Battle of Culloden, which took place on 16 April 1746. Here, Bonnie Prince Charlie’s army took on the ruthless Duke of Cumberland and his government troops, and it turned out to be a bloodbath for the Jacobites. After the hour-long battle, wounded Jacobites were killed in cold blood, and there was a brutal crackdown on communities across Scotland, with many executed for treason and houses burnt to the ground.


Wars of Louis Quatorze

Newly returned from years of secret work in Paris, Lieutenant Holcroft Blood, a brilliant but unusual gunnery officer in His Majesty's Ordnance, must now face King James II's enemies on the gore-drenched battlefields of the British Isles.

But after the victory at Sedgemoor -and its cruel aftermath, the Bloody Assizes, in which the Duke of Monmouth's rebellion was ruthlessly crushed - many powerful men have grown tired of Catholic James's brutal, autocratic rule and seek to invite William, the Protestant Prince of Orange, to seize the thrones of the Three Kingdoms.

While revolution brews in the gentlemen's clubs of London, Holcroft discovers that a sinister French agent, known only by his code name Narrey, has followed him across the Channel and intends to murder him. Worse, Holcroft must decide whether to join the conspirators, including his old friend Jack Churchill, now Lord Marlborough, and support Dutch William's invasion - or remain loyal to his unpopular king.

ANGUS DONALD MIXES HISTORICAL FACT WITH FICTION IN THIS EXCITING NEW SERIES. PERFECT FOR FANS OF CONN IGGULDEN, JAMES FORRESTER, S. J. PARRIS AND S. G. MCCLEAN.


List of Important Battles And Wars In India

Name of Battle

War Between

Northwestern India Chiefly the Indus River Valley

Chandragupta Maurya and Seleucus

Prithviraj Chauhan and Mohammad Ghori

Bairam Khan(For Akbar) and Hemu

British East India Company and Portuguese

Dharmat outside the city of Ujjain

Maratha Empire and Mughal Empire

Mughal Empire and Maratha Empire

French East India Company and British East India Company

British East India Company and Nawab of Arcot, French East India Company

British force under Robert Clive and Franco-Indian force under Raza Sahib

Golden Rock, Tiruchirappalli

British and French East India Company

Nawab of Bengal and British East India Company

Robert Clive and Nawab Shiraj-ud-daulah

British East India Company and French East India Company

Ahmad Shah Abdali and Marathas

Hector Munro and Combined armies of Nawab Mir Qasim (Bengal), Nawab Shuja – ud – daulah (Awadh) & Mughal emperor Shah Alam

Kingdom of Mysore-Hyder Ali and British East India Company

British East India Company and French East India Company

British East India Company and Kingdom of Mysore

British and Dutch Republic

British East India Company and Kingdom of Mysore

British East India Company and Kingdom of Mysore

British East India Company and Kingdom of Mysore

British East India Company and Kingdom of Mysore

British East India Company and Kingdom of Mysore

Kingdom of Mysore and British East India Company

Kingdom of Mysore and British East India Company

In the above list gives a quick revision to the aspirations who are preparing for different exams.


Timeline of British History from 1700 until 1799

PREVIOUS

Jethro Tull invents the seed drill

The Pirate, Captain William Kidd is hanged at Execution Dock, Wapping

Act of Settlement decides the succession of the monarchy after William III

James II (1633-1701) dies in exile

Start of the Queen Anne architectural period (1702-1714)

Anne becomes Queen of England, Ireland and Scotland.

Coronation of Queen Anne of England, Ireland and Scotland.

Battle of Cadiz, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Vigo Bay, part of the War of the Spanish Succession

Captain General John Churchill is created Duke of Marlborough

Battle of Schellenberg, part of the War of the Spanish Succession

Capture of Gibraltar, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Blenheim, part of the War of the Spanish Succession

Battle of V lez-Malaga, part of the War of the Spanish Succession

Construction work starts on Blenheim Palace

Battle of Marbella, a Naval engagement, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Elixheim, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Montjuic, part of the War of the Spanish Succession

Siege of Barcelona, part of the War of the Spanish Succession held until 19th October 1705

Thomas Twining opens the tea room at 216 Strand in London

Second Siege of Barcelona, part of the War of the Spanish Succession held until 27th April 1706

Battle of Ramillies, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Santa Cruz de Tenerife, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Almansa, part of the War of the Spanish Succession

English and Scottish Parliaments unite with the Act of Union

The Act of Union between England and Scotland becomes law

Battle of Oudenarde, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Toulon, part of the War of the Spanish Succession

Battle at The Lizard, part of the War of the Spanish Succession

Siege of Lille, part of the War of the Spanish Succession held until 10th December 1708

Capture of Minorca, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Wijnendale, part of the War of the Spanish Succession

Abraham Derby uses coke to make iron at Colbrookdale

Battle of Malplaquet, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Almenar, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Saragossa, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Syracuse, part of the War of the Spanish Succession

Battle of Brihuega, part of the War of the Spanish Succession

Siege of Bouchain, part of the War of the Spanish Succession held until 12th September 1711

Treaty of Utrecht ends the War of the Spanish Succession

Start of the Georgian architectural period (1714-1830)

George I of Hanover becomes King of England, Ireland and Scotland.

Coronation of King Geroge I of England, Ireland and Scotland.

Opening of Old Dock in Liverpool, the first enclosed commercial wet dock

Battle of Preston, part of the 1st Jacobite Rebellion

Battle of Sheriffmuir, part of the 1st Jacobite Rebellion

William Wake becomes 82nd Archbishop of Canterbury

James Edward Stuart flees to France ending the 1st Jacobite Rebellion

James Radclyffe, 3rd Earl of Derwentwater and William Gordon, 6th Viscount of Kenmure, leader sof the 1st Jacobite Rebellion are executed

A growing rift between George I and his son the Prince of Wales cuases trouble in the Royal Household

The Triple Alliance Treaty signed by Britain, France and the Netherlands

Austria, Britain, and France declare war on Spain, starting the War of the Quadruple Alliance

Battle of Glen Shiel, often thought as part of the 1st Jacobite Rebellion but really a separate minor rebellion

South Sea Bubble finally pops crashing the value of South American stocks

Robert Walpole becomes the First Prime Minister

Death of Sir Christopher Wren (1632-1723)

Construction of Blenheim Palace completed and it is given to the new Duke of Marlborough in recognition of his services to the Nation but he did have to finish it at his own expense!

Formation of the first six companies of the Black Watch in Scotland.

The Treaty of Hanover is signed by Britain, France and Prussia

The French Enlightenment writer Voltaire begins his exile in England

Siege of Gibraltar by the Spanish, held until 12th June 1727

The last execution for witchcraft in Scotland

George II becomes King of England, Ireland and Scotland.

Princess Anne, eldest daughter of George II, is given the title Princess Royal

Coronation of King George II of England, Ireland and Scotland and Queen Caroline of Ansbach

Voltaire ends his exile and returns to France

The Wesley brothers introduce Methodism

No 10 Downing Street becomes the official residence of the Prime Minister

Treaty of Vienna is signed between the Holy Roman Empire, Britain, the Dutch Republic and Spain

The original Covent Garden Theatre Royal, now the Royal Opera House, is opened

The "Flying Shuttle" invented by John Kay

John Potter becomes 83rd Archbishop of Canterbury

Britain and Spain sign the Treaty of El Pardo to reduce hostilites between the two nations but it does not last long!

Britain declares a war on Spain which becomes known as the War of Jenkins' Ear

Battle of Porto Bello, part of the War of Jenkins' Ear

The taking of the Princessa, part of the War of Jenkins' Ear

Siege of Fort Mose, part of the War of Jenkins' Ear

Siege of St. Augustine, part of the War of Jenkins' Ear, held until 20th July 1740

George Anson sets out from Spithead on a voyage around the world

Battle of Cartagena de Indias, part of the War of Jenkins' Ear, continued until May 1741

Battle of Santiago de Cuba, part of the War of Jenkins' Ear, continued until 9th December 1741

Invasion of Georgia, part of the War of Jenkins' Ear

Battle of La Guaira, part of the War of Jenkins' Ear

Battle of Puerto Cabello, part of the War of Jenkins' Ear

Battle of Dettingen in Bavaria, part of the War of the Austrian Succession, is the last time a British Monarch, George II, leads British troops into battle

Battle of Toulon, part of the War of Jenkins' Ear

Violent storm scuppers a planned French invasion of Britain

Battle of Fontenoy, part of the War of the Austrian Succession

Cape Breton Island (Nova Scotia) captured from the French

Battle of Melle, part of the War of the Austrian Succession

Fall of Ghent, part of the War of the Austrian Succession

The Young Pretender Charles Edward Stuart lands in the Hebrides starting the 2nd Jacobite Rebellion

Highbridge Skirmish, part of the 2nd Jacobite Rising

Battle of Prestonpans, part of the 2nd Jacobite Rising

Siege of Carlisle, part of the 2nd Jacobite Rising, held until 15th November 1745

Clifton Moor Skirmish, part of the 2nd Jacobite Rising

2nd Siege of Carlisle, part of the 2nd Jacobite Rising, held until 30th December 1745

Battle of Inverurie, part of the 2nd Jacobite Rising

Battle of Culloden, part of the 2nd Jacobite Rising

Battle of Falkirk, part of the 2nd Jacobite Rising

Siege of Fort William, part of the 2nd Jacobite Rising, held until 3rd April 1746

Battle of Littleferry, part of the 2nd Jacobite Rising

Charles Edward Stuart, 'Bonnie Prince Charlie', escapes to the Isle of Skye with the aid of Flora MacDonald


Naval History On This Day, Any Nation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Recently Browsing 0 members

No registered users viewing this page.

À propos de nous

Modelshipworld - Advancing Ship Modeling through Research

SSL Secured

Your security is important for us so this Website is SSL-Secured

NRG Mailing Address

Nautical Research Guild
237 South Lincoln Street
Westmont IL, 60559-1917

Helpful Links

About the NRG

If you enjoy building ship models that are historically accurate as well as beautiful, then The Nautical Research Guild (NRG) is just right for you.

The Guild is a non-profit educational organization whose mission is to “Advance Ship Modeling Through Research”. We provide support to our members in their efforts to raise the quality of their model ships.